vendredi 16 août 2019

Éditorial

Bonjour à tous et toutes !

Qui dit été, dit soleil et chaleur, c'est pourquoi lors de cette édition, l'équipe de la VIPère va vous faire embarquer sous les tropiques !

Comme vous le savez, il s'agit de ma première édition en tant que Chroniqueuse en chef, toute la pression de ce mois-ci vient de redescendre à la parution de cette VIPère 99 ! Je tiens à remercier l'équipe de Maison, qui m'a accordé sa confiance en me confiant les rênes du journal. Je remercie également les personnes m'ayant poussé à candidater pour ce poste, sans eux je n'aurai sans doute pas tenté. Surtout, je remercie mon équipe pour leur soutien et qu'ils aient réussi à me supporter durant cette première édition.

L'équipe de la VIPère a une fois de plus été à la hauteur, malgré les absences et vacances, l'équipe est toujours présente, toujours motivée et surtout je les remercie pour tout le travail abattu lors de cette édition, ils ont tous été très productifs. Même bien plus que cela. Ils m'ont démontrés que nous étions une équipe soudée, prête à tout pour réussir et surtout que c'est ensemble que l'on produit des merveilles, alors je les remercie une fois de plus. 

Ce mois-ci, nous perdons cependant deux membres de notre équipe, Hellia St.James et Black Phantôm, à qui je souhaite une bonne retraite bien méritée et un grand merci pour tout ce qu'ils ont accompli au sein du journal, ils auront toujours une place spéciale à la VIPère. Sachez également qu'Aidan Dynamite reste parmi nous, il a été difficile d'imaginer s'en séparer.

Par ailleurs, mon petit doigt me dit qu'une offre spéciale accompagne cette nouvelle édition : 

10 commentaires = une mention de toi dans la prochaine édition

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne lecture ! 

 

 

 

 

 

 

Serpents de l'ombre

 

Venez mes petits Serpencendres, installez-vous au coin du feu, Papi Archie va vous conter une histoire. L'histoire d'un Ordre ancien et mystérieux qui illustrait la grandeur de notre maison.


La RUSE.


Cet Ordre avait pour but de montrer à toutes les autres Maisons l'ambition de la RUSE et sa supériorité sur toutes ces autres broutilles : le courage aveugle ; cette condescendante sagesse ou encore la loyauté niaise.

Au départ, alors que je n'étais qu'un jeune orvet fraîchement débarqué, une certaine Lasica dirigeait ce cercle regroupant les serpents d'élite. Il fallait l'avouer, je rêvais de les rejoindre, et j'ai alors commencé des missions, plutôt petites, à mon échelle de jeune serpent. Puis, cette entraide, cette générosité interne aux membres de la maison, m'ont permis de grandir.

Mais l'Ordre s'essoufflait, et le Basilic que nous formions tous ensemble devait muer. Après quelques temps, un nouveau visage émergea, prenant la tête de cette troupe de choc. Carlisle Van Helsing. Sous sa direction, toute l'organisation fut revue, et nous permit de préparer des opérations précises, coordonnées. Notre supériorité fut vite remarquée, apeurant ces animaux au sang chaud. Ils firent alors quelque chose de mignon, mais inutile. Ils créèrent l'Association Intermaison d'Aide aux Élèves. Certains s'en souviennent sous le nom d'AIDE.

Ils avaient le projet fou d'unir sous une même bannière, ceux n'ayant pas les conditions ou le talent nécessaire pour rejoindre notre Ordre. Mais très peu furent les serpents à les rejoindre, un seul même avait osé franchir le pas : Carter Spall.

Ces derniers, firent pris au sérieux à leur création. Nous avions alors le projet de détruire ce projet, comme nos ancêtres l'avaient fait auparavant. Mais nous n'eûmes même pas à le faire. Alors qu'avec une des plus brillantes recrues de l'Ordre : Alysone Petrova, nous rappelions notre domination dans la bibliothèque, nous remarquâmes la présence d'une membre de l'AIDE. Ah, l'excitation de voir cette adversaire si près ! Mais contre toute attente, cette dernière nous a ignorés… Il s'agissait, de plus, de celle à la tête de cette association factice : Aaliya Whitewood.

Aaliya Whitewood, fondatrice de cette nouvelle branche de l'AIDE (après que nos ancêtres l'aient exterminée), et fière Gryffondor… Enfin, avant que nous fassions exploser l'AIDE…

Alors que les couloirs retrouvaient leur lustrage Vert & Argent, après la disparition de l'AIDE aussi silencieuse que leur apparition, cette demoiselle fît le choix de nous rejoindre. Le meilleur moyen de vaincre son ennemi : en faire son vassal.

Mais aujourd'hui, la RUSE hiberne. Le Grand Basilic s'est endormi, et l'hydre qui est aujourd'hui à sa tête, progresse sur sa mue. Bientôt, les Serpents de l'Ombre ressurgiront, et le château retrouvera ses vraies couleurs, celle qui dominent depuis tous temps : le Vert, et l'Argent.

 

 

 

 

 

Serpeauté

Bienvenue chez Serpeauté, le salon de Lume & Ahlem, toujours là pour vous en mettre plein la mue !



Dans la dernière édition, certains que nous ne nommerons pas ont fait part d'une gêne devant notre chronique beauté jugée trop féminine. Si vous aussi vous pensez que vous lavez est un art exclusivement féminin, vous êtes prié de poser cet article et d'aller vous laver les mains fissa avant de reprendre votre lecture.

Eh oui, messieurs, vous avez vous aussi un corps, un visage, recouverts tous les deux de peau (shocking!), peau dont il s'agit de prendre soin si vous ne voulez pas ressembler et sentir comme un troll des cavernes. La beauté peut aussi être masculine !

Nous parlerons comme promis du nettoyage de vos écailles faciales, nettoyage quotidien et indispensable s'il en est. Oui, pour vous aussi messieurs. On ne le répètera jamais assez : notre chronique s'adresse à tous et toutes. Il s'agit d'hygiène de base et de coquetterie toute personnelle, rien de propre à dissoudre votre virilité.

A Serpeauté, nous distinguons deux sortes de routines de nettoyage. Une pour tous les jours, matin et soir, et une un peu plus poussée pour une journée de la semaine que vous choisissez. 

En général, nous recommandons des produits doux, extrêmement doux même, si possible sans micro-grains. Ces micro-grains sont en effet mauvais car ils ont tendance à créer de micro-blessures, qui peuvent aggraver les problèmes de peau.

Privilégiez des produits avec peu d'ingrédients. Comme ça, le grand marketing ne pourra pas régler vos problèmes d'écailles tout en vous créant un autre problème pour lequel vous devrez racheter un autre produit. Si vous le pouvez, procurez-vous le produit pur, hashtag toutes les crèmes "au beurre de karité" et "à l'huile d'argan" qui coûtent un rein et ne comportent que 0,2% du produit miracle.

Dans la même veine, évitez de vous appliquer du sel, du sucre ou du citron sur le visage (ou de la colle, ou je ne sais quelle autre idiotie de ce genre). Ce ne sont pas des produits qui ont le même pH que votre peau, et les mettre en contact avec votre fragile épiderme pourrait créer des déséquilibres, voire des brûlures. Pas la peine de nous écrire pour nous dire "oui mais moi ça marche bien", on s'en fout Stéphanie c'est la science. Les potions, c'est chouette, mais pas trop sur le visage... c'est un coup à se dissoudre les écailles.

Passons à la routine quotidienne ! Appliquez votre nettoyant hyper-doux sur le visage et faites des petits cercles pendant au moins 60 secondes, le temps nécessaire à ce que le produit agisse. Une fois fait, rincez et séchez votre visage avec un gant de toilette ou une serviette propre. Propre as in "je l'utilise aujourd'hui, et demain j'en utilise un autre". En gros si ça sent pas bon, vous ne le mettez pas sur votre visage. Cela vaut pour les chaussettes de Tack, et pour vous aussi.

Si vous vous maquillez, nous vous conseillons un deuxième nettoyage à l'huile végétale pure, pendant 60 secondes encore. Cela marche infiniment mieux que les démaquillants traditionnels, et c'est beaucoup moins cher. Si vous utilisez de l'huile de coco, attention à bien bien bien bien rincer, au risque de voir vos pores se boucher. L'huile de coco est en effet hautement comédogène, ce qui signifie qu'elle donne des boutons. A éviter sur le visage donc ! Oui Stéphanie, on sait que chez toi ça ne fait rien, mais chez le reste du monde si.

Évidemment, vous vous lavez le reste du corps, après votre douche, appliquez une petite crème hydratante sur votre visage (pas la même que celle du corps petit rusé). Et oui, nous te voyons, toi qui a la peau un peu trop grasse à ton goût ! Il faut quand même l'hydrater avec un produit tout doux pour avoir les écailles douces !

Votre visage est tout tiraillé ? Votre nettoyant est peut-être un peu trop agressif. Ou alors c'est votre crème hydratante qui n'est pas la bonne. Nous suggérons l'usage d'un produit hydratant ET celui d'un produit nourrissant. Oui, votre peau a, comme vous, besoin de boire ET de manger. En général, cela prend la forme d'un produit "matifiant" dit pour les peaux grasses et d'un produit "nourrissant" dit pour les peaux sèches. Si vous utilisez les deux, votre peau a tout ce qui lui faut. Non ce n'est pas aussi compliqué que de concocter un sort contre vos problèmes de peau. Et ça a l'avantage de ne pas risquer de fixer votre nez au niveau de votre front, ce qui est non négligeable. D'autant plus qu'une potion ne se conserve pas indéfiniment ! C'est d'autant plus vrai en ce qui concerne les produits fait-maison. Donc privilégiez les produits tout prêts à l'emploi plutôt que de tenter l'aventure... Vous risqueriez de ressembler à un Gryffondor.

Pour ce qui est de la routine hebdomadaire, c'est la même chose. Vous ajoutez un petit gommage (de préférence, sans micro-billes et chimique, genre acide glycolique) et un petit masque et hop ! vous êtes un reptile rutilent.

 



Pfiou ! C'est déjà fini ! Et vous sentez terriblement bon. On vous aime et on vous réserve d'autres Serpeautés. Bises sur vos écailles.

 

 

 

 

 

 

Père Salazar, racontes nous une histoire

Minuit. L'heure des sorcières. Au fin fond du château, une réunion extraordinaire a lieu, regroupant trois sorciers d'exception. Helena, Rowena et Godric, tous réunis dans le bureau de la Direction, pensant Salazar gentiment assoupi, ignorant tout de ses capacités et de sa rouerie.

L'heure est grave. Les trois fondateurs du château Poudlard viennent de se rendre compte du danger que représente leur compère. Un danger, non pas pour l'école, ni les élèves ; mais pour eux-mêmes, pour leur Maison. Salazar Serpentard, grand mage aux capacités sans pareil, était sans conteste l'homme le plus malin et ambitieux qu'eurent connu les trois autres sorciers et sorcières. Son amour pour la sorcellerie et sa recherche de la perfection faisaient de lui un excellent professeur, malgré son côté irascible puisqu'il obligeait sans cesse ses élèves à redoubler de volonté, repoussant leurs limites.

Tous ceux présents dans ce bureau étaient d'accord pour le dire, il était l'un des meilleurs ; si ce n'est le meilleur. C'est pourquoi il devait partir. Sa Maison, guidée par un homme pareil, deviendrait un obstacle pour la progression des autres maisons. Une maison d'élite, de vainqueurs, destinés à de grands avenirs. Mais comment discréditer cet homme ? Par la chose la plus simple au monde : la calomnie, en ternissant l'image du fourchelang.

Il était de notoriété publique que Salazar avait un passif plus que compliqué avec les moldus, et cela se faisait ressentir dans la sélection des élèves de cette Maison. Ainsi, après une nuit de messes basses, Helena, Rowena et Godric scellèrent leur alliance : ils feraient partir Salazar, de son plein gré bien qu'à contrecœur. Il quitterait cette école qu'il a bâtie, non pas pour le bien des élèves, ni même celui de l'école : mais à cause de la peur du lion, du blaireau, et de l'aigle.

Alerté par ses alliés à écailles, les serpents de l'ombre, Salazar fut mis au courant. Il sut tout de cette conspiration, et les noms des conjurés le blessèrent, au plus profond de son être. Car malgré ce que peuvent dire les livres d'Histoire : il s'agissait d'un homme, trahit par ses amis. Ainsi, dans le plus grand secret, il entreprit de laisser une trace de sa présence dans l'école. Une chambre gardée par l'être le plus puissant qu'il connaissait après l'Homme, serait prête à accueillir toutes personnes suivant ses préceptes : une vie sous le signe de l'ambition, la perfection, et la volonté d'aller plus loin.

Quelques semaines plus tard, cela ne se fit plus attendre : Godric fit de lourds sous-entendus en plein banquet, laissant entendre le caractère raciste du recrutement de Salazar, ne se souciant pas des traumatismes vécus par le sorcier lors de la chasse aux sorcières. Aux termes de coups de sang, et d'une nuit agitée, Salazar quitta le domaine de Poudlard, sa Chambre prête à accueillir les élèves les plus rusés et ambitieux.

Ainsi, Poudlard devînt une institution du Monde Magique britannique, au même titre que le Conseil des Sorciers, qui deviendra le Ministère de la Magie. Les directeurs purent écrire l'Histoire, et ne se privèrent pas de documenter le départ de Salazar… Selon la vision des conjurés. Ces derniers avaient réussi à salir, ternir, le nom de Serpentard, y associant l'idéologie du sang-pur au point que cela devînt une fausse vérité générale, reprise par les descendants de Salazar lui-même. Les Gaunt, crédules et ne s'étant jamais rendus à Poudlard, ayant grandis en marge de la société magique, crurent aveuglément ces dires infondés qui n'avaient servis qu'à discréditer le rusé. Cela entraîna un chaos historique, résultant sur les guerres de sorciers du vingtième siècle.

Par deux fois, la chambre des secrets fut ouverte, mais détournée de son but originel : un espace dédié aux élèves malins et ambitieux, gardée par une créature d'exception. Non. Tom Jedusor, élevé dans une idéologie issue d'un mensonge, corrompit le Basilic afin d'en faire une arme.

Aujourd'hui encore, la peur de la Maison Serpentard se fait ressentir : les Maisons se liguent pour rappeler que les pires sorciers de l'Histoire anglaise provenaient de leurs couleurs. Cependant, aujourd'hui encore, le postulat de départ n'a pas changé, malgré tous ces efforts. La Ruse et l'Ambition dépassent le Courage, la Loyauté, ou la Sagesse ; les transformant en Peur, Trahison et Bêtises.

 

 

 

 

Programme de maintien estival

 

 

 

 

Ma nouvelle vie de CeC

 




Quand Hellia te dit "Il faut qu'on parle" et que tu sais que ça sent vraiment mauvais. 



Quand Hellia t'annonce que c'était juste une blague pour te mettre la pression, que tu étais super stressée pour rien et que finalement, c'est toi la nouvelle Chroniqueuse en Chef. 



Quand tu prévois la future chronique beauté avec Lume et qu'il faut tester des produits. 



Quand Aidan poste un article qui va encore faire scandale.



Quand Aileen annonce qu'elle n'a toujours pas d'idées. Depuis combien d'éditions dit-elle cela ? 



Quand tu te demandes si tu ne dois pas virer des chroniqueurs pour non respect et incompétence. Surtout Hellya.



Quand Aidan écrit un nouvel article et que tu te demandes si tu dois aller le lire.



Quand tu prépares le Serpeauté avec Lume.



Quand tu surprends Archie qui met des bbcodes partout, et qu'il fait des listes alors que tu lui as interdit.



Quand tu apprends que le GryfTime tente de proposer un stage à tes chroniqueurs et que tu vas riposter en beauté.



Quand Lume se rend compte qu'elle n'a toujours pas écrit un seul article le 28 du mois.



Quand l'heure de ta première parution approche et que tu dois pas foirer ton coup.



Quand l'édition est sortie.

 

 

 

 

Traîtres à leur sang

L'été est cette période où j'aime être inactif. D'accord, je le suis aussi le reste du temps, mais en été j'ai une excuse pour l'être. Je fus donc surpris de voir Camille Dubois venir nous voir et nous demander de répondre à un sondage pour une soirée devoir

Ce n'est pas tant que l'on vienne me voir pour faire des devoirs qui m'a choqué, l'espoir fait vivre. Non, c'est plus l'idée de faire des devoirs avec des Poufsouffle. Je ne suis pas un très grand connaisseur des devoirs... En 5 ans je n'en ai fait que 15, ce qui fait une moyenne de 3 devoirs par an. Par contre, il me semblait que quand on faisait des devoirs et encore plus des soirées devoirs, c'était pour rapporter des points à sa Maison et distancer les autres. Je ne suis pas expert non plus dans les Coupes des 4 Maisons... Mais je croyais que le but était de faire plus de points que les Maisons adverses. Et aux dernières nouvelles, Poufsouffle est une Maison adverse... D'accord, pour les deux Poufsouffle qui lisent cet article je vais faire plus simple et plus court. Le but d'une soirée devoir c'est de prendre de l'avance sur la Maison adverse, sans qu'elle le sache, pour pas qu'elle fasse la même chose que nous... Ça annule le but même de la soirée. Qui a eu cette idée aussi brillante que la personne qui s'est dite que le blaireau comme emblème de Maison inspirerait le respect ?! Sérieusement... Une soirée devoir avec une autre Maison alors que les Maisons sont encore en compétition ? Bien des choses auraient pu être faites, une compétition de duel, un tournoi de Quidditch ou des courses au vif d'or, une course d'obstacle, l'écriture de livres, des RPs, des jeux divers et variés. Alors pourquoi a-t-il fallu que la seule idée que vous ayez retenu soit la seule qui va à l'encontre même de la Coupe des 4 Maisons ? L'intelligence, la cohérence et la présence d'esprit étaient en rupture de stock ? 

Et ça, ce n'est que la première chose qui m'a choqué en lisant le questionnaire. Oui, j'ai aussi appris grâce à ce questionnaire tout le délire de la colonie de vacances... Oui, je ne suis pas très actif. Non, cela ne m'empêchera pas de juger. Car quand quelque chose est incohérent à souhait, être actif ou non ne rendra pas la chose plus cohérente. Ce qui m'amène à la question : des équipes Mixtes ou en Versus ? Déjà que vous motivez deux Maisons à pointer ensemble en même temps, vous voulez que les équipes soient mixtes ?! Vous savez ce que c'est que le principe d'une compétition ? Vous avez déjà vu un joueur de Serpentard jouer pour l'équipe de Poufsouffle en match officiel ? Non. Parce que le but d'une compétition est de jouer pour son équipe et aux dernières nouvelles, pour tout ce qui concerne le pointage, l'équipe c'est la Maison. Donc non seulement, vous voulez mettre deux maisons rivales à pointer ensemble, mais en plus vous émettez l'idée que les élèves des deux Maisons s’entraident ? Déjà que les soirées devoir pour gagner la coupe ne sont pas ce qui fonctionne le mieux... Si en plus vous enlevez leur seul intérêt... Vous imaginez vraiment Alysone en train d'aider Marvin à finir son devoir de métamorphose pendant que Katalina fait une bannière pour Physio qui est en train de faire un devoir de DCFM ? Si oui, vous avez une meilleure imagination que la mienne, moi j'imagine plus Alysone et Katalina étrangler les deux autres.

Ce qui nous amène au point le plus aberrant. Qui a eu l'idée de mettre Serpentard et Poufsouffle ensemble ? On parle des deux Maisons qui se sont tirées dessus pendant trois mois afin d'avoir la dernière vraie Coupe des 4 Maisons. Dont une qui a triché au point de se faire prendre, ce qui a tendu un peu les rapports entre les deux Maisons... Enfin, plus qu'ils ne l'étaient déjà. On parle aussi de la Maison qui se plaint toujours de se faire victimiser par l'autre. « Oui mais Aidan, tu comprends pas, cela permettra de réunir les deux Maisons, histoire d'oublier le passé. » Range ton bambou Gandhi, avant que je te le mette dans un endroit où t'auras du mal à l'enlever. Serpentard et Poufsouffle est la combinaison qui fonctionne le moins. N'importe quelle autre combinaison aurait fait sens. Serpentard et Serdaigle sont deux Maisons qui ne sont pas opposées sur les principes, elles sont même complémentaires, comme Gryffondor et Poufsouffle. Serpentard et Gryffondor aurait été un choix audacieux, mais la rivalité entre les deux Maisons les plus connu de l'univers aurait permis une réelle intensité dans la collaboration. Mais non, à la place on a Serpentard et Poufsouffle. Les belles et les bêtes. 

Bien sûr, quand je demandais qui a eu l'idée de mettre Serpentard et Poufsouffle ensemble, c'était rhétorique. On sait qui a voulu ça, vu que c'était un vote et que la participation à ce vote était aussi importante que le pointage de Poufsouffle sans triche – en gros il n'y a que trois pelés et un tondu qui ont voté. Venant de Poufsouffle, cela ne m'étonne pas qu'ils aient voulu être avec Serpentard, l'amour propre étant une denrée rare, le masochisme est monnaie courant dans la Maison des blaireaux. Ce qui m'a le plus étonné ce sont les Serpentard qui ont voté pour ce crime contre la Maison. Je ne vous nommerai pas qui a fait ça. Après tout, la VIPère n'est pas là pour accuser des Serpentard. Il est toutefois dommage de voir que des membres du personnels de notre noble Maison, soient capable de voter en faveur d'équipe mixtes pour la soirée devoir. Il est encore plus dommageable que la prestigieuse équipe des Aurors au grand complet, qui fait la fierté des Serpentard, soit concernée, d'autant plus quand certains ont la double casquette d'auror et de chroniqueur à la VIP. Au passage, je sais que je ne suis plus CeC, mais la base de la VIP c'est la fierté de la Maison, ce serait bien d'appliquer ça en dehors du journal. À vous toutes et tous je vous remercie. Vous êtes la raison pour laquelle jamais je ne serai en panne d'inspiration. Sur ce, bon courage aux Serpentard, qui en majorité n'avaient rien demandé.

 

 

 

Quand le préjugé prend le pouvoir

 

 

 

 

 

 

Sur la route des souvenirs

 

 

 

 

Écailles en vadrouille

L'été, la période où certains Orvets de Poudlard passent Serpents, mais la période durant laquelle tous laissent leurs écailles bronzer au soleil. L'été, une période magique où tout un chacun a le droit de profiter de la plus incroyable des choses : ne rien faire.

Si vous cherchez Alysone, arrêtez tout de suite, elle est partie direction les pays chauds pour fondre, cramer, ou tout autre truc. Oui oui, la même qui se plaint de la canicule s'est exilée vers les pays chauds. Mais on ne lui en veut pas, c'est assez logique, elle fait comme 80 % des moldus.

Mais, en fait, cette chère vipère ne souffrira pas tant que ça de la chaleur. Laissons notre experte des écaillés nous l'expliquer, en duplex de la Salle Commune, j'ai nommé Katalina !

Eh bien, c'est très simple, les serpents ont ce qu'on pourrait appeler "un sang tiède", ce qui leur permet de s'adapter à leur environnement en ayant le sang chaud, ou froid !

Ainsi, chères vipères et chers cobras, n'ayez pas peur de vous aventurer au cœur de temples mayas durant la période estivale ou de régions écossaises en plein hiver ! Car en plus de cette adaptabilité de leur sang, certains serpents sont capables de créer un fluide corporel, pouvant agir comme un gel les empêchant de… de geler ! 

Toutefois, l'équipe de la VIPère et le COBRA (Centre Officiel pour la Biodiversité et la Résistance des Aspics) vous conseillent de vous terrer dans des terriers - vous pouvez toujours avaler les anciens résidents et en occuper un déjà pris - si vous venez à séjourner dans des milieux froids.

Pour conclure, nous vous rappelons que toutes les destinations sont de bonnes destinations (exceptés les zones polaires, nous autres chers serpents ne sommes pas faits pour nous y développer) et surtout : n'oubliez pas votre fluide antigel ! Pour les humains qui nous lisent, votre équivalent serait le kit anti-brûlures : la crème solaire. Et évitez de nous marcher dessus durant vos randonnées…

 

 

 

 

Naissance d'un nouveau sifflement

 

Comment ça va les écailles ? Non mais attendez, Physio à la VIP, c'est quoi ce bazar ? Non il n'y a pas de bug, j'ai juste changé de Maison. J'en ai eu marre de perdre, sans doute. Bon, mise à part cette première phrase, je ne ferai aucun tort à mon ancienne Maison dans cet article, car je n'ai pas besoin de descendre les autres comme certains de ce journal pour prouver à quel point je suis le meilleur. Bref ! Aujourd'hui, je vais vous parler de mon arrivée à la salle commune. De quoi on s'en fout ? Quand un ancien CeC démonte une gamine de 12 ans, ça fait 20 commentaires, et moi, je vous parle d'un truc intéressant, vous criez au scandale. 

Okay ça marche, je vous ai écoutés, pour la peine, on parle de mon arrivée à Serpentard parce que j'ai envie, vous avez cru que j'allais faire des Psychotests pour savoir quel Avengers vous alliez être ? Y a les Crocs pour ça sinon. Et voilà, j'ai fait ce que je ne voulais pas faire. Bon, ça y est, j'arrête de parler pour ne rien dire. Non, j'rigole, on va parler de mes premières impressions ici. Nous sommes dans la Maison de la ruse et de l'ambition et il est vrai qu'en arrivant en salle commune, j'ai pu apercevoir qu'on parle devoirs, pointage, coupe, c'est vraiment des notions que je n'avais pas l'habitude d'entendre. Il est vrai que gagner une coupe, cela ne m'est pas arrivé depuis 1998 donc voir des élèves fiers de gagner, c'est assez déstabilisant.

D'ailleurs, j'ai pu apercevoir une belle cage dorée. Des écriteaux indiquent qu'il ne faut pas approcher une flamme près de cette cage. Des bruits de couloirs indiquent que Camille Dubois est en cure de désintoxication. Affaires à suivre. La Cave est particulièrement très accueillante, mais on m'a encore forcé à faire des devoirs, des quiz ou des critiques hier. On dirait une plateforme de streaming quand tu veux regarder une vidéo et que t'as une pub sur la perte de poids. Tu te dis qu'il faudrait que tu le fasses pour ton bien et le bien des autres, tu trouves alors une salle de sport et après, tu as trop la flemme d'y aller. Bah les devoirs, c'est pareil, tu ouvres la salle des cours et soudain, tu te souviens que tu préfères regarder des vidéos de chatons qui sourient. 


Passons d'ailleurs à l'intérieur de la salle commune, les anciens me disent qu'à la rentrée, cela devenir the place to be et finalement, j'y crois mais il est vrai que tout ce que je vois actuellement, c'est Aileen & Zack jouer à la bataille navale avec comme bateaux leurs plus belles crottes de nez. Je m'inquiète pour leur santé ; heureusement qu'il existe la Colonie par ailleurs. Cela évite de trop s'ennuyer. 

Trêve de plaisanteries, j'ai réellement apprécié l'ordre qui règne dans cette salle, ce n'est pas forcément le cas dans toutes les autres salles communes. Nous sommes dans une salle commune qui respire la discipline, un peu comme moi. Bon okay, je plaisante ! La Maison est cependant un exemple dans ce domaine, cela rassure, car au final, les premières impressions dans une salle commune sont très importantes. Je ne suis pas forcément un nouveau, mais des fois, je me mets à leur place et me demande si j'aurai l'intuition de demander de l'aide. Aurais-je aussi les bonnes informations ? À qui devrais-je demander ces informations ? C'est limpide dans la salle commune. Merci pour cela, c'est plaisant.

Je finirai alors par vous parler de l'ambiance qui y règne, car après tout, cela peut aider certains à s'imaginer tout ceci. Serpentard, c'est un peu comme Ninja Warrior, si tu arrives à éviter tous les obstacles, c'est toi qui rapporte la grosse récompense. Je suis venu ici pour y retrouver des amis, j'espère y trouver que le meilleur de P12. Rires, ambition, ruse et plein de trophées, car après tout, j'en ai marre de manger, je préfère siffler.

 


Peace !

 

 

 

 

 

Adopte une écaille

 

 

 

 

 

Entre deux clichés

 

 

« Slytherin produces more than its share of Dark wizards, but also turns out leaders who are proud, ambitious and cunning. Merlin is one particularly famous Slytherin »

Non, je ne commence pas une dissertation de philosophie. Et pour ceux qui n'ont pas compris, google traduction est votre ami. Je tenais juste à rappeler les racines profondes de Serpentard. 

Car oui, force est de constater qu'après une période d'affirmation des valeurs de notre noble Maison, beaucoup de membres se sont laissés à oublier la valeur de l'écusson qu'ils portaient. « Oui, mais Aidan ce n'est qu'un jeu. » Certes, mais quitte à jouer un jeu autant bien le jouer et malheureusement la qualité de certain joueurs se dégrade de plus en plus au point qu'il semble nécessaire de faire une piqûre de rappel. 

Bien sûr, personne n'a le monopole de ce qu'est Serpentard. Même si l'univers d'Harry Potter est basé sur des clichés et un manichéisme évident, il comporte des nuances. Tous les membres de la Maison de vert et d'argent ne sont pas de méchants et cruels élèves, bien que ce soit une tendance dans les livres et les films. Il existe des Serpentard avec un bon fond, comme Rogue. On pourra toutefois noter qu'il se comporte de manière méprisante envers Harry Potter, sans aucune gentillesse envers les autres Maisons et n'hésite pas à biaiser la course au sablier, mais il a bon fond. 

Ce n'est pas la méchanceté qui fait du Serpentard un vrai Serpentard. Par exemple Opale Tal Moundine, à défaut de l'être en dehors, est un exemple à suivre en RP pour tout élève de notre glorieuse Maison voulant avoir bon fond. Elle est rusée, veut le bien d'autrui, même si elle a tendance à aimer faire des meurtres de masse et déteste la magie noire, même si elle la pratique. De ce fait, notre Maison n'est pas forcément un cliché, mais elle demande une profondeur de jeu. Sauf que ceux qui se plaindront des clichés de notre Maison ont autant de profondeur qu'une huître desséchée. 

En effet, ne pas être une caricature du vilain héritier de Salazar ne veut pas dire qu'il faut être la caricature de l'opposé en se mettant à faire des bisous aux autres Maisons dès qu'on peut. Un peu de nuance ferait du bien même si cela demanderait des qualités intellectuelles trop élaborées à certaines personnes, ce qui me fait comprendre pourquoi elles n'ont pas leur place à Serdaigle. Serpentard est la Maison demandant de la ruse, de la fierté de l'ambition. C'est la Maison fondée pour la pureté du sang. Certes, il y a eu une poignée d'élève étant des sang-de-bourbe à Serpentard. Cela on ne peut pas le nier, mais c'est aussi la Maison de la chambre des secrets, du basilic traquant tous ceux n'étant pas au moins sang-mêlé, c'était la Maison de mage noirs anti-moldus. Bref, pas vraiment la représentation du partage, de la mixité ou autre délire du genre.

D'ailleurs, on pourrait même pousser l'analyse en disant que Serpentard est cette maison de la noblesse luttant pour garder ses privilèges. C'est ce qui motive Serpentard, y compris Rogue méprisait les moldus. Il avait beau aimer une né-moldue, il n'aimait pas ceux qui n'avaient pas de pouvoirs. Le mépris est sans aucun doute la valeur fondamentale de Serpentard juste derrière l'ambition. L'un va avec l'autre souvent.

Pourtant, j'entends d'ici Alanna me dire que c'est une caricature et que n'importe quel être humain est un peu de toutes les Maisons. Ce qui est vrai, la loyauté, le courage et la sagesse ne sont pas le monopole des autres Maisons. Tout comme l'ambition n'est pas le monopole de Serpentard. Toutefois, comme dirait un ancien directeur de Poudlard « We Slytherins are brave, yes, but not stupid. For instance, given the choice, we will always choose to save our own necks. ». En d'autres terme, un Serpentard peut être courageux, mais il n'est pas altruiste. Un Serpentard peut être loyal, mais il ne se mélange pas. Un Serpentard peut être sage, mais ce n'est pas une fin en soi. Et pour ceux qui me demanderont qui a dit ce qu'était un Serpentard, je dirai que je ne m'inspire que de J.K Rowling. Après tout, c'est son univers, elle doit être plus au courant que nous.

 

 

 

Probablement un Incroyable film Très Chouette

Je n'ai aucune idée de ce qui se passera ce soir sur la #Cave pour la soirée de la VIPère. Je vais tout de même tout faire pour que vous veniez. Voici donc le résumé de la dernière soirée, durant laquelle les participants et participantes ont remporté quelques dragées... 

Le 16 juillet dernier, les personnes présentes à la #Cave ont relevé un défi de taille : écrire un "pitch" de film en fonction de contraintes de mon cru, le tout en équipe.

Nous avions donc l'équipe Cobra, composée de Hellywen, Ahlem, Lau et Cami ; ainsi que l'équipe Boa, constituée par Katalina, Aileen et Drayryfore. 

Le temps des contraintes est arrivé ! Parce que l'équipe Boa avait moins de membres, elle a pu choisir une des contraintes à laquelle elle allait devoir se soumettre. Elle a donc choisi d'écrire le pitch d'un film romantique, laissant le film policier à l'équipe adverse. Les Boas ont également dû mentionner le titre de leur film à un moment de leur résumé, et comprendre la présence d'un lapin. 

A l'opposé, l'équipe des Cobras devait donc écrire le résumé d'un film policier, qui mentionnerait une créature magique et une blague nulle de la part du personnage principal.

En sus, les deux équipes devaient prévoir le placement de produit de la VIPère... et le tout en 20 minutes top chrono ! Autant dire que cette soirée n'était pas de tout repos.
Et les équipes se sont montrées à la hauteur de la tâche. Jugez par vous-même !

Aileen, pour l'équipe des Boas, vous raconte leur histoire :

 

 

Ici pour la grande version : clique !

 

Et enfin Hellywen, représentante des Cobras 

 

 

 

Ici pour la grande version :  clique !

Tout le tchat pouvait voter, et mes messages privés IRC ont commencé à crépiter... En tout, quinze personnes ont voté pour élire la team Boa comme la meilleure de la soirée. 

Quelle équipe auriez-vous défendue si vous aviez pu voter ce soir-là ? Ne passez plus à côté de la possibilité de faire entendre votre voix : participez à la soirée VIP de ce soir ! 

 

 

Rendez-vous le 16 août à 21H30 à la #Cave.

 

 

 

 

 

Brisons le silence

 

Saviez-vous qu'il existe des membres, des sections, en dehors de notre Salle Commune ? Oui, la pire espèce de communauté : les non-Serpentard. 
Cette communauté de membres qui pensent avoir la parole juste, ayant le monopole de la morale, ne prenant pas conscience de leur hypocrisie et de leurs médisances. Membres pour qui le droit chemin est forcément le leur et qui est à l'honnêteté ce que leurs pensées sont à l'intelligence : L'exact opposé.

Au sein de notre Maison, nous avons ce que les autres Maisons n'ont et ne connaissent pas : des valeurs, une communauté soudée et un rôle de leader. C'est notre différence qui met Serpentard au-dessus de toutes les Maisons.

Il est vrai que nous n'avons pas de tact, que dire que les Serpentard crachent à tort et à travers est sans doute vrai. Nous avons la réputation d'écraser les autres dans chaque domaine et chaque compétition, c'est vrai, ce qui déplaît c'est que nous n'hésitons pas à dire ce qu'on pense tout haut, et cela pose problème à tous les susceptibles qui se sentent vexés à la moindre petite parole, aussi vraie soit-elle. 

D'ailleurs, ces mêmes personnes sont à éviter sur le site, à ne pas fréquenter et voici pourquoi.

Si l'envie vous prend de participer à une animation sur le Grand Escalier, sachez que les Gryffondor seront vos pires alliés. Aucun courage ou bravoure, uniquement le besoin de se montrer, de tenter d'écraser ses adversaires avec un manque total de fair-play. Et surtout, le rôle du mauvais joueur. Celui qui va pleurer comme un enfant capricieux car il n'obtient pas ce qu'il veut, uniquement parce qu'il a perdu et qu'il avait prévu toute une stratégie, quitte à étouffer ses équipiers, c'est du Gryffondor. 

Evitez également les Serdaigle, certes il est possible de les utiliser pour qu'ils s'occupent des défis et fassent le plus gros du travail, mais il y a risque de tricherie et de problèmes d'égo. Où donc se cache la sagesse ? Elle n'existe pas, ceci est un mythe inventé uniquement pour des élèves se rendent dans la Maison au blason d'oiseau afin de grossir quelque peu les rangs. Ne vous y trompez pas, ils ne sont bons qu'à faire des devoirs. Devoirs, pointage et ennui mortel.

La dernière Maison ne vaut même pas la peine de s'y intéresser, surtout quand on sait que la loyauté est une valeur que Poufsouffle a perdu complètement. Il est difficile de pointer du doigt son fondateur, qui avait sans doute une vision très édulcorée de la vie. Être à Poufsouffle c'est une condamnation du choixpeau pour les membres n'ayant que peu de personnalité, la seule qualité que l'on peu leur attribuer est la justice. Ah non, on me souffle qu'il y a eu un acte de tricherie. Erreur de casting, il faudrait songer à rayer cette Maison de la carte.

Si vous voulez la victoire, choisissez des alliés de taille. Les membres de Serpentard sont des guerriers, féroces et ambitieux, il n'y a qu'avec eux que vous obtiendrez la gloire.

 

 

 

 

 

Hydratez-vous qu'ils disaient

 

Il fait décidément bien trop chaud sur cette planète qui fume littéralement sous les 42°C. La sueur d'Ahlem s'évapore alors qu'elle vient à peine d'éclore sur son front anxieux, et il devient de plus en plus évident que la moitié de la population humaine ne sait pas se servir d'un déodorant. Si vous voulez des conseils pour le déodorant et son application, allez lire Serpeauté mes bébés.

Nous mourrons de chaud donc, et les plus visionnaires d'entre nous y voient les prémices de notre mort imminente, immolés sur l'autel du capitalisme et du dérèglement climatique qui en découle. On ose à peine prendre une douche de plus de deux minutes alors que la pollution est produite par les plus grandes industries de notre temps. Une tragédie pour l'hygiène corporelle et mentale.

Et pourtant il s'en trouve des gens aigris qui comptent perdre les derniers instants de leur existence pour se complaire dans de tristes entreprises de bouderie. On a envie de leur donner un mouchoir pour essuyer leurs larmes de rage, et un verre d'eau accompagné de la maxime populaire "buvez de l'eau"

C'est un très bon conseil, ça, de "boire de l'eau". Si leur mauvaise humeur est due à une mauvaise migraine de déshydratation, il y a de bonnes chances pour qu'ils cessent d'être ronchons ! Et c'est si bon pour l'organisme... Hy-dra-tez-vous ! Ce n'est pas pour rien que notre Salle Commune est plongée sous le Lac noir, et que toutes les Tours de Poudlard nous envient cet espace protégé des températures atroces.

Autre technique : hydrater votre voisin. Pour cela, c'est très simple. Vous saisissez votre verre rempli d'eau - et uniquement d'eau, s'il vous plait, pas de glaçon blessant ou autre soda collant - de votre main dominante, avec forte poigne. Par un large mouvement circulaire, vous renversez vivement votre verre dans la direction générale du visage de votre voisin agressif qui ne cesse de déverser sur vous un flot de propos fort désagréables. Et voilà ! vous venez de lui jeter votre verre d'eau à la gueule.

L'ingrat ne vous remerciera certainement pas, mais tout votre entourage vous applaudira très certainement. A reproduire chez vous, donc.

 

 

 

Stage au GT

Le 22 juillet sortait la 77ème édition du Gryff'Time. Je sais, on s'en moque un peu. Ils font leur... Journal dans leur coin, ce n'est pas le sujet le plus intéressant. Je crois qu'ils appellent ça comme ça. Personnellement, j'ai quelques autres noms qui me viennent en tête, mais Hellia m'a rappelé que les avertissements n'étaient pas un conte pour enfant. Bref, pourquoi parler du Gryff'Time dans la VIP ? Il y a des journaux plus intéressants. Le problème est que le 27 juillet, Hellya, chroniqueuse à la VIP, a reçu un MP de la CeC du GT avec comme titre : [GT] Stage au Gryff'time

Ne vous en faites pas, ils ne cherchaient à recruter Hellya, mais ils lui demandaient un avis sur les articles et les illustrations – c'est un résumé grossier. Avec Alysone, nous avons donc décidé d'aider nos « collègues » en donnant l'avis de la VIP. Ne nous remerciez pas, c'est tout à fait naturel.

Bon, d'habitude, j'aurai attaqué sur le retard de l'édition, mais ce n'est pas la fautes des Gryffondor, le blog ne fonctionnait pas le 20. Après, à titre purement personnel, j'y vois comme un signe du blog pour vous demander d'arrêter de poster le GT. D'ailleurs, si vous aviez pu utiliser les deux jours en plus pour travailler un peu plus votre édition, ça aurait été merveilleux. Mais bon, je suppose que si les Gryffondor visaient un journal de qualité, ce dernier serait trimestriel et non mensuel. 

Premier point, qui a décidé du fond du blog ? Je me moquais du fond bleu de l'édition sur les animaux fantastiques, mais là c'est pire. Vous savez que le but c'est d'améliorer votre contenu, pas de nous brûler la rétine ? Du coup on vous dit, Harry Potter, Gryffondor, Gryff'Time, la première chose qui vous vient en tête ce sont des ananas roses mal dessinés ? Cela explique sans doute le flamand rose en illustration de l'édito. Je sais que chacun son style. À la VIP on préfère faire dans l'épique, vous pouvez faire dans le plus léger. Le problème est que là ce n'est pas tant à « chacun son style », mais plus à « chacun son talent ». Attention, toutes les illustrations ne sont pas ratées. Loin de là. Les illustrations complètes sont assez agréables à regarder, le problème c'est que ce sont les seules qui le sont. Après, je comprends. Il y a en tout 16 articles pour cette éditions. De ce fait 16 illustrations à faire. Sur les 16, 10 sont au compte d'Alyne. Bon... Si en plus les chroniqueurs ne rendent pas leurs articles en avance, on peut comprendre que certaines soient un peu... Bâclées ? 

Et encore... Si seules les illustrations posaient problèmes... On pourrait dire qu'Alyne a fait de son mieux pour sortir le journal en temps et en heure ce qui m'aurait empêcher d'écrire cet article. Ou alors il se serait résumé à rappeler que le talent à Gryffondor était aussi rare que la victoire. Mais bon. Malheureusement en plus des illustrations il y a des articles. Et pour ça, on ne peut pas blâmer la CeC. Même si je tiens à rappeler à Alyne qu'avant de mettre des Gryffondor en solde il s’agirait de comprendre que pour les supporter il faudrait nous payer et non pas nous demander de l'argent (cf l'article des Soldes dans le GT)

Bref, je m'égare. Quel est le problème des articles ? Ils sont autant inspirés qu'Aileen, quand on sait qu'elle n'a pas d'inspiration depuis qu'elle a été recrutée, c'est dire. Et encore, Aileen même sans inspiration est capable de faire de bons articles. Car quand sur 16 articles on a 1 édito, 3 publicités et 1 horoscope, on a vite fait le tour de cette édition. Quand je vois qu'un article ose dire que pour s'occuper il faut lire ce tor... ce journal, je me dis que oui, entre deux sonorus il y a moyen de s'occuper, mais pas plus. Après je sais, quantité et qualité sont deux choses différentes. La VIP ne dépasse pas toujours les 20 articles, loin de là. Ce qui m'amène donc aux « vrais » articles. Sur 11 articles rédigés, je m'attendais à de l'originalité. Je ne fus pas déçu, un article sur Comment survivre à la chaleur et un article à screen, une interview... Il ne manquait plus qu'un article à gif, un top/flop, un article rumeur, un tuto et on avait l'édition la plus clichée possible. 

Enfin, il y a bien un article qui sort du lot, pas tant pour sa qualité... L'article de Camille Taylor. On aime ou on aime pas. Certains adorent, d'autres détestent. Ce n'est ça pas qui m'intéresse. Non, juste... À quel moment le GT est tellement en galère pour prendre un article d'un membre qui a changé de Maison ? Non car je veux bien que le courage soit la valeur principale de Gryffondor, mais cela ne veut pas dire qu'il faut cracher sur la dignité. Enfin, si vous avez rit à ce passage, n'oubliez qu'à la VIP on publie un article d'un ancien préfet de Poufsouffle, ayant triché contre Serpentard. Journal élitiste qu'ils disaient...

Bref, vous l'aurez compris, le Gryff'Time est dans le mal d'articles mais aussi d'illustrations. Si bien que je me demande si le personnel, dans sa volonté de rapprocher les Maisons, n'en fera pas une animation inter-maison. Il faudra au moins ça pour avoir une édition complète. Toutefois, quand je vois les illustrations de certains et que les articles les moins inintéressants étaient d'Alyne, je commence à me demander s'il ne vaudrait pas mieux pour la Maison que ce soit elle seule qui fasse et sorte le GT au complet.

 

 

 

 

Cinq choses à faire quand on sent venir le pire

Votre seule personnalité réside dans votre agressivité ? Quelqu'un vous a jeté un verre d'eau à la figure et vous vous demandez pourquoi ? Vous craignez qu'une volée de gilets verts finisse par vous emmurer dans votre propre dortoir ? Votre propre venin menace de dissoudre l'émail de vos dents ?

La VIPère est là pour vous aider à résoudre vos problèmes ! Nous avons sélectionné pas moins de cinq passe-temps qui sont toujours plus agréables et productifs que de cracher votre venin. Et tellement plus Serpentard !

Évidemment que les Serpentard ont la main verte ! Certes, apprendre les noms latins des plantes n'a d'intérêt que pour certains Serdaigle un peu bizarres, mais se munir d'une truelle pour dézinguer quelques mauvaises herbes impudentes, c'est tout à fait dans vos cordes. Et quoi de plus ambitieux que de tenir un petit jardin, de planter une graine et la protéger de tous les maux jusqu'à pouvoir profiter de ses fleurs, fruits, feuilles que vous attendiez depuis si longtemps ? Croyez-moi, il s'agit de l'activité dont vous avez besoin pour ravaler les relents acides qui emplissent parfois votre bouche - ou votre cerveau.

De nombreux excellents photographes nous viennent de Serpentard ! Peut-être nos pupilles verticales sont-elles propices à repérer de belles images. En tout cas celles de Camille, notre regrettée préfète, nous régale de ses prises de vue, comme tous les photographes de la VIP. Prenez-en de la graine. Vous gagnerez en recul. Avec un peu de chance, même, la vue de la beauté apaisera votre cœur malmené. Au moins, il vous faudra éviter de cracher votre venin près de votre appareil, au risque de mettre vos créations en péril. 

Certes, il n'est guère aisé de marcher ou de courir lorsque l'on est dépourvu de jambe. Croyez-moi, cependant, un peu d'exercice vous fera le plus grand bien. On a tendance à l'oublier avec le transplanage, mais la marche et le vélo sont chouettes aussi... à ce stade, tous les sports seront salvateurs. Si vous êtes fatigué, vous serez moins enclin à mordre. Peut-être même ferez-vous de belles rencontres sous la forme d'un chien fidèle ou d'une personne agréable. Encore une fois, il sera compliqué de maintenir relation si tout autour de vous fume à cause de votre amertume.

Vous êtes plus acide le plus acide des citrons ? Inutile de verser de votre sang dans votre préparation. Néanmoins votre énergie remarquable pourra être très utile pour faire battre des œufs en neige, fouetter une délicieuse vinaigrette ou pétrir une pâte à brioche. Attention à ne pas brûler tout ça ! vous ne voulez pas manger quoi que ce soit qui soit aussi noir que votre âme coléreuse. Résistez également à la tentation d'empoisonner vos plats... manger tout seul, c'est triste.

Les plus impétueux d'entre vous le savent : il m'arrive d'utiliser mes aiguilles à tricoter pour... tricoter. Je suis moi-même surpris, j'aurais cru qu'elles ne servaient qu'à provoquer en duel quiconque considère le MoMa comme un Open Space (#MoMaIsNotOpenSpace). Quoi de plus agréable que d'écouter les récits incroyables de vos camarades tout en faisant défiler la laine en des éclairs argentés ? Les plus originaux tenteront d'utiliser leurs crocs pour tracer des motifs ! Concentration et application sont les maîtres mots de cet art créatif qui tient de la thérapie. Il vous faut également beaucoup d'ambition pour voir en ce petit morceau de laine une future chaussette... Et ni votre langue fourchue ni votre venin foudroyant ne suffiront à la forger, cette chaussette !


En somme, plutôt que de vous complaire dans l'agressivité comme si cela suffisait à vous conférer une quelconque personnalité, mettez la main à la pâte. Créez de belles choses. Dépensez-vous. Car la méchanceté crie le manque d'ambition. Le manque de volonté de se donner les moyens de faire mieux. Faites mieux. Répandez la joie, le bonheur, le beau. Tout, plutôt qu'un vil venin qui cache vos si beaux yeux verticaux et vos crocs ravageurs.

 

 

 

 

Au royaume de l'inspiration

Comme vous le savez, tous journaux sortent chaque mois. Sauf la Gazette et les Crocs… Bref tous les bons journaux sortent tous les mois ! Le problème d'un tel rythme c'est le risque de tomber en panne d'inspiration

Malheureusement, tous les journaux connaissent ce problème. De ce fait cet article n'épargnera pas la VIP. N'étant plus… Ah. Après conversation avec Hellia et Alysone et un séjour à Sainte-Mangouste, je peux affirmer en tout objectivité que la VIP ne connaît pas ce problème malgré ses 99 éditions. Erm.

Bref en somme tous les journaux ont des éditions qui posent problème. Souvent les chroniqueurs ont autant d'inspiration qu'un cours de première année. Autant dire que ça ne vole pas bien haut, au point de tomber sur ce qu'on appelle l'édition clichée. Une édition clichée est simple à reconnaître. Elle est composée de jeux, d'un article à top, d'un article rumeur, d'un article à GIFs, d'un article horoscope/test de personnalité, de publicités, le tout représentant plus de la moitié de l'édition. Un peu comme la Gazette, qui sur 20 articles, a 5 publicités…

Attention, l'édition clichée n'est pas forcément de mauvaise qualité. Un torchon peut être fait de soie et le (ou la) pire des chroniqueurs peut être reconnu pour ses RPs. Mais un chroniqueur ne sachant pas écrire dans une édition sur autre chose que le thème saisonnier, faire un top ou un article à GIFs n'est pas vraiment la perle rare que l'on cherche dans un journal, même si ça fait du bon remplissage. En effet, ne vous y trompez pas, la plupart des articles des chroniqueurs les moins talentueux ont pour seul but de remplir le journal en faisant des private joke ou des sous-entendus que seules les personnes visées comprendront. Comme les Crocs, oui vous avez bien suivi. Il serait dommage d'écrire avec un semblant d'âme dans la plume, sur ce site où la plupart écrivent comme ils pointent: sans envie, ni amusement, par un devoir qu'ils se sont inventés. La comparaison tient à ce détail près ; il est plus aisé de remercier le pointeur pour son sacrifice.

Car oui, même la plus belle des plumes devient fade devant des sujets mal exploités ou juste inintéressants. Sérieusement… Les articles sur l'été… On a remarqué qu'il faisait chaud, que c'était insupportable etc. Les cinq journaux n'ont pas besoin de se passer le mot. À la limite que la Gazette en parle… On peut comprendre. Non ce n'est pas un autre tacle sur leur manque de talent ou d'imagination. Il est juste plus pertinent d'avoir des informations générales (même sur la météo…) dans la Gazette. On pourrait en revanche s'attendre à moins de… FacilitéFainéantise… De la part des journaux de maisons, surtout qu'ils sont moins tenus au remplissage que la Gazette, les objectifs quantitatifs n'étant pas les mêmes (en gros on ne vise pas le même nombre d'article chaque mois).

En somme il est dommage de voir tant de chroniqueurs se contenter de formats déjà conçus, faits et refaits. Il est normal de faire des articles au format apprécié, je suis très friands des tops, mais quand on est incapable de faire davantage sur une édition on peut voir poindre le nez de la déchéance, peu importe le talent de la plume. Après tout, c'est comme si un chroniqueur versé dans la critique à chaque édition venait à critiquer le manque de renouveau de certains.

 

 

 

Tuto : Avoir la paix sur Poudlard12 en été

 

 

https://zupimages.net/up/19/33/h5vg.png

 

 

Sept raisons de détester l'été

Vous adorez l'été ? Je vous offrir sept raisons de détester cette saison.

C'est vrai, la plupart des gens aiment la chaleur. Néanmoins, vous je ne sais pas mais moi personnellement, j'ai plutôt tendance à préférer avoir trop froid que trop chaud. Mais bon, l'été est forcément synonyme de soleil et de chaleur. Beaucoup l'attendent avec impatience, et sont heureux de pouvoir profiter de ces rayons lumineux. Pourtant, il ne faut pas oublier que l'été c'est aussi la période des canicules, des températures qui dépasse régulièrement les 30°. Alors quand on ne supporte pas les grosses chaleurs, ça en devient vite invivable. Et puis lorsque l'on ne possède ni de climatisation, ni de ventilateur, et encore moins de piscine, il ne nous reste plus que la douche. Or la douche c'est bien gentil, mais on peut pas passer sa journée dedans. D'ailleurs, on me dira que c'est pas très écologique non plus. 

 


Eh oui, qui dit soleil, dit coup de soleil. Enfin ça, c'est surtout pour les heureux élus qui ont la joie et le bonheur d'avoir une peau fragile. Là où certains vont bronzer avec une facilité déconcertante, d'autres vont rougir, rivalisant sans aucun souci avec nos amies les tomates. Oui la crème solaire ça existe, non ça n'est pas toujours suffisant. Croyez-en mon expérience ou non, mais les coups de soleil, surtout en début de séjour, ça vous les casse sévère. Quand au lieu de suivre tout le monde à la plage, vous vous retrouvez coincé entre quatre murs parce que vous ne pouvez plus vous exposer, vous avez de quoi en vouloir au soleil et à ses rayons brûlants. Rajoutez à ça le fait de ne pas pouvoir passer de vêtement sur ladite partie endommagé sans douiller, et vous obtenez presque le pompon. 

 


Oui les moustiques, ces horribles bestioles qui n'ont absolument aucune pitié pour vous. Ils s'introduisent dans votre chambre la nuit et quand vous pensez enfin pouvoir trouver le sommeil, ils viennent voler près de vos oreilles en faisant un maximum de bruit. Non seulement ce bruit a de quoi rendre fou n'importe qui, mais en plus, c'est le signe qu'ils sont tout proche et qu'ils ne vont pas tarder à vous piquer, si ce n'est pas déjà fait. Le pire, c'est que quand vous vous levez pour les tuez, ils ont l'art de se cacher pour qu'on ne les retrouve pas. Et ne parlons même pas des piqûres, on a beau nous dire de pas gratter, c'est presque plus fort que nous, et ça n'a rien de beau à voir.                    



Certes l'été n'a pas le monopole pour les orages, mais c'est quand même une des saisons où il y en a le plus. Dans ces moments-là, on a un peu l'impression que le ciel va nous tomber sur la tête. J'exagère peut-être, mais moi les orages je trouve pas vraiment ça rassurant. Certains ne verront pas le problème, et iront même jusqu'à les apprécier. Mais franchement, quand le tonnerre gronde et que les éclairs zèbrent le ciel, mieux vaut être à l'abri et pas en-dessous. Question de sécurité.



Bien, maintenant rappelez-vous mes quatre précédents exemples, je sais c'est difficile, et réunissez-les en une nuit. Vous voyez ou je souhaite en venir ? Parfait. L'été pour dormir, c'est l'enfer. Non seulement tu dors dans l'équivalent d'un four mais en plus, tu te tapes les bruits désagréables, les démangeaisons et les douleurs dès que tu bouges un peu. Tu ne peux pas t'emmitoufler dans ta couette sous peine d'étouffer et même si certains sont prêts à la garder par tous les temps, il faut être un peu masochiste pour le faire. C'est dans ces moments où tu regrettes fortement l'hiver, son froid mordant et par la même occasion, les bonnes nuits de sommeil. 


C'est la crise, et tout le monde ne peut pas partir en vacances. Alors forcément, quand tu vois tous tes amis au bord de la mer dans des lieux paradisiaques et que toi tu dois rester chez toi, tu te sens un peu seul. C'est d'ailleurs encore plus dur quand tu travailles et que tu n'as pas pu poser tes congés. On peut toujours se rassurer en se disant que des vacances il y en aura d'autres, mais ça n'empêche que celles-ci aussi tu aurais bien voulu partir. 


Comment ça c'est ce que je suis en train de faire ? Bon d'accord, pendant cette saison, c'est exactement l'attitude que j'adopte. Mais il ne faut pas m'en vouloir, je ne supporte pas les fortes chaleurs et bizarrement, je supporte encore moins les gens qui râlent autant que moi. Mauvaise fois quand tu nous tiens. Enfin, soyons un peu réaliste, été comme hiver, il y en aura toujours pour se plaindre du temps. Alors finalement, selon vous, mieux vaut se plaindre en été ou en hiver ? Mieux vaut se plaindre dans le froid ou en pleine canicule ?

 

 

 

Au bal des hypocrites : Troisième service

 

Comme le dit un article d'Alysone cette édition, la tendance de certains à dire ce qu'ils pensent tout haut est assez peu appréciée. Bon, d'autres diront que ce n'est pas tant ce qu'ils pensent et ce qu'ils disent le problème, mais l'importance qu'ils accordent à leur avis. En même temps, bien que tout le monde ait un avis, on ne peut pas vraiment dire que tous soient éclairés… Mais je m'égards. 

Je ne ferai pas comme Alysone qui dénonce avec pertinence les travers des autres maisons. Je vais un peu changer de disque et parler en des termes plus généraux, car bien que chaque maison ait ses travers, j'ai l'impression que l'hypocrisie, quand ce n'est pas juste de la bêtise profonde, ne connaît pas de maison. Surtout avec tous les changements que l'on connaît. Cela n'épargne pas Serpentard, malheureusement. Malgré tous les efforts de notre glorieuse équipe de maison, Hellia et Katalina (on peut aussi citer Alanna avant cela), certains irréductibles sont hypocrites encore et encore. Comme sur le site en général.

Ne vous fiez pas à leur tendance à faire des coeurs et à sortir de grands discours sur leur affection. Si le coeur est à gauche, c'est bien dans la main droite qu'ils ont le couteau qu'ils vous planteront dans le dos. Oui, dans le dos, vous n'aurez pas le droit à quelque chose en face. Ils faut leur pardonner, leur personnalité est à géométrie variable selon le public qu'ils ont en face d'eux. Leur public préféré étant, bien sûr, le public qui hochera la tête sans vraiment réfléchir, soit par manque d'intérêt, soit par manque de capacité intellectuelles. 

En soi, ce n'est pas tant l'hypocrisie le problème, la plupart des personnes sont à un moment de leur vie hypocrite. Le plus gros problème est quand elle se fait en groupe, comme un comité d'alcooliques anonymes ne s'assumant pas. Cela peut se faire sur des chan IRC, des groupes facebook, des groupements de volières ou autres. Ces réunions ont pour but, inavoué, de dire les pires horreurs sur tout le monde, sans que le monde le sache. Un peu comme sur le chan IRC de la Gazette où des rédacteurs disaient qu'ils ne voulaient en aucun cas de Camden dans l'équipe. Le fait divers commence à dater, mais il est intéressant de voir la réaction de l'équipe de la Gazette de l'époque. Il n'y eut pas d'excuses de l'équipe, mais une chasse aux sorcières pour savoir qui avait fait fuiter l'information. Il est vrai que quand on n'assume pas ses propos, le fait que quelqu'un dise la vérité est problématique, poussant les hypocrites à se cacher derrières toutes les excuses pour ne pas assumer leurs torts (encore une fois, l'équipe de la Gazette a bien changé depuis, je ne leur mets pas le blâme actuellement, même si l'exemple est criant d'un comportement habituel sur le site).

Ces groupes qui deviennent des clans, qui intègrent aussi bien les nouveaux que moi durant un match de quidditch, n'assumerons jamais leur propos, préférant se cacher derrière la diplomatie ou la courtoisie pour cacher leur couardise profonde mélangée à une malveillance à peine assumée. En effet, de tous les torts, ils n'en auront aucun et accuseront toute personne faisant sortir les information du groupe de traîtrise (peut on trahir un hypocrite ?), de méchanceté gratuite ou même d'agressivité, ce qui reste cocasse. Le pire est que le sac qu'ils videront à votre effet ne sera jamais vidé devant votre porte, le courage étant une denrée rare.

En bref, tout cet article a pour but de remercier ceux qui nous pointent du doigt pour notre méchanceté et manque de tact. Bien que j'estime que l'honnêteté et la franchise soient moins problématique que l'hypocrisie, je vous remercie de nous rappeler que nous ne faisons pas partie de cette dernière catégorie. 

Alanna commence à trouver la lecture longue, je conclurai donc, chers lecteurs, ainsi: Si au Royaume des bien pensants, l'hypocrisie est reine, au Royaume des prétentieux, les trolls sont les rois.

 

 

 

Les rumeurs de Dagger

 

 

 

 

Serposcope

 

 

 

 

 

Publicités

 

 

 

 

 

- page 1 de 81