16 nov. 2019

Éditorial

 

Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous nous retrouvons en ce mois de décembre, avec une édition un peu plus courte que d'habitude, qui comporte cependant comme toujours des articles de qualité. Je remercie mon équipe pour avoir réussi à braver ce mois déprimant et surtout, avec la fatigue que nous a imposé Octobre et sa double édition. Tous ont été à la hauteur et cela mérite un immense bravo !

 

La VIPère ne sombre pas dans la dépression automnale malgré quelques départs. Je vous annonce le départ de Lume de Dio, Camille Dubois, Nevan Baldwin, Hellya Wender et Michael Hallows qui partent explorer de nouvelles contrées. Cela a été un véritable plaisir d'être avec vous durant ces quelques éditions, vous pouvez être fiers du travail accompli et un grand merci à vous. 


Nous espérons que cette édition vous comblera et que vous continuerez à nous mettre quelques commentaires qui font très plaisir, sinon les chroniqueurs risqueraient d'avoir des envies de meurtres sanglants. Non je plaisante. Quoi que... J'espère que vous appréciez votre lecture, sans plus tarder, je vous laisse découvrir cette nouvelle édition La Mort Enchanteresse !

 

 

 

Derrière les rideaux



Dagger qui obtient de nouvelles rumeurs croustillantes et qui va pouvoir s'en servir.


Quand l'équipe de la VIPère reçoit un cri de détresse de la Gazette, qui demande du travail en plus. On leur explique en quelle langue qu'on ne mélange pas les torchons et la perfection ?


Quand tu viens parler palette à Katalina alors qu'elle a passé un temps fou à la préparer.


Quand tu récupères l'article que tu pensais perdu à jamais dans les méandres du bug.


Quand Alysone entend parler de BBCode lists et qu'elle regarde Archie avec une envie de meurtre.


Et qu'Archie fuit au loin.


Quand les rédacteurs découvrent le travail des photographes pour illustrer les articles et que tout est magnifique.


Bianca qui débarque lors de la soirée Spéciale VIPère, comment ça c'est une intruse ?


Quand Aidan envisage d'être moins piquant mais que... non ce n'est vraiment pas envisageable.


Quand Dray & Alysone partent préparer un mauvais coup et écrire un article.

 

 

 

 

A la vida a la muerte

 
Parce que mes chroniqueurs sont une équipe magique mais aussi parce qu'ils sont aussi commères que moi, ils découvrent en même temps que vous, lectrices et lecteurs, cet article.

Parce que j'ai la chance d'avoir une équipe qui se surpasse chaque mois, à chaque édition, ils mettent la barre toujours plus haute. Aujourd'hui, j'ai décidé de les mettre en avant et de les remercier.


L'équipe de la VIPère se compose de nombreuses personnalités, vous en connaissez certaines, d'autres vous sont encore inconnus, pour moi il s'agit d'une famille. Une famille avec ses problèmes, avec ses moments de niaiserie, avec ses boulettes, mais une famille.

Commençons tout d'abord avec Staline en jupon. Qui ça ? Je parle évidemment de Katalina, la Photographe en Chef. C'est un vrai plaisir de travailler à ses côtés et de viser la perfection, alors un immense merci à elle, pour tout ce qu'elle accomplit à chaque édition. Katalina est la personne qui se dévoue corps et âme pour réussir tout ce qu'elle entreprend et c'est pour cela que l'avoir dans mon équipe est une chance unique.

Dans son équipe de Photographes, nous pouvons compter de nombreux talents et une perle rare. (Quoi je fais du favoritisme?) Qui donc est cette perle rare ? Il s'agit là de Camille bien sûr, presque une évidence. Camille est une personnalité incontestablement irremplaçable, une personne qui réalise des prouesses chaque mois et qui continue de nous éblouir. Merci à toi Camille.
Dans le rang des Photographes, nous comptons également Nevan. Cette chroniqueuse qui a plus souvent la flemme que l'envie de grapher. Mais c'est avant tout une photographe de talent. Il n'y a aucun doute à avoir lorsque l'on regarde son travail superbement bien réalisé. Donc même s'il faut souvent la secouer, je la remercie d'être toujours là et de se donner pour le journal.
Que serait une équipe sans son fantôme ? Même si j'adore embêter Hellya (elle me le rend bien, ne croyez pas qu'elle est douce), c'est une photographe très douée que nous avons dans notre équipe, la petite morveuse qu'il faut harceler une centaine de fois avant qu'elle ne se pointe tel un orvet venant de naître dans les bureaux, mais sans elle, notre équipe ne serait pas la même. Merci à toi Hellya.

Nous comptons également deux nouvelles photographes et un rédacteur dans nos rangs que je n'ai pas encore eu le temps de martyriser mieux connaître. Cependant, lors de cette édition, vous découvrirez par vous-même leur travail. Michael, Altehir et Freya, si vous lisez, attendez-vous à souffrir prochainement.

Dans mon équipe de rédacteurs, il est vrai que j'ai un nombre important de talents et je suis très reconnaissante de les avoir. En tout premier lieu, je vous parlerai de Lume. Parce que c'est avec elle que le concept de Serpeauté a vu le jour, c'est aussi une plume admirable et incomparable, une rédactrice exceptionnelle même si elle va me dire que non.
J'ai également la chance d'avoir Aidan à mes côtés. Ce précieux vilain rédacteur à scandales, il fait parti de ces chroniqueurs dont je ne pourrai pas me séparer facilement.
J'ai également Aileen à mes côtés, sans qui, ma motivation serait déjà partie depuis longtemps, même si l'inspiration n'est pas son fort, cette boule d'énergie sait se montrer parfaitement à la hauteur de la tâche, toujours présente et prête à se battre pour sortir une VIPère grandiose, elle est sans aucun doute l'un des piliers de ce journal. Non je rigole, c’est MON pilier et elle me supporte je ne saurais vous dire comment.
Et je vais conclure avec Archie, autrement appelé le Grinch, je le maltraite à longueur de temps. C'est un très bon rédacteur qui écrit des articles audacieux et géniaux, et il claque des portes comme personne. Mais c'est aussi, et avant toute chose, mon bras-droit.

Même si elle n'est plus dans l'équipe en tant que Chroniqueuse, elle reste néanmoins une personne qui participe à la vie de la VIPère, notre directrice de maison, Hellia, toujours présente, à l'écoute et surtout une aide précieuse pour le journal, un grand merci à elle.

Vous l'avez compris, j'ai une équipe avec des chroniqueurs uniques et irremplaçables, même si je les vire environ 569 fois par mois. C'est ensemble que nous créerons la VIPère de demain, ensemble que nous avançons et pour cela, merci à tous. Maintenant remettez-vous à bosser où je sors le fouet.
 
 
 

 

Quiz'dditch

Le samedi 6 octobre dernier ont eu lieu deux événements à Serpentard. Tout d'abord, la sortie d'une édition spéciale Quidditch, rien que pour vos beaux yeux et pour soutenir notre fabuleuse équipe - et pour les QP aussi mais faut pas le dire. Ensuite, comme pour célébrer la sortie de chaque édition depuis plusieurs mois, s'est tenue une soirée spéciale. Au programme ? Un quiz retour sur l'équipe de Serpentard de P12, et une magico-chasse revisitée à la sauce Serp. Vous voulez savoir le déroulé ? Oui, je sens que ça vous intéresse. Alors allons-y !

Tout commença par quelques questions. Nous pouvons remercier Lucy Gold, Drayryfore, Opale Tal Moundine, Katalina Rosebury et Junkie pour avoir répondu, ou tenté de répondre, parfaitement. Et une petite pensée à Drayryfore qui n'aura pas marqué de point quand la réponse était...elle-même, trop occupée à écrire entièrement son pseudo au lieu de le tab ou d'écrire "moi". Revenons sur ces questions ! Comme je suis gentille, et pour célébrer la récente et cinquième victoire consécutive de Serpentard, je vous propose de tenter, vous aussi, de répondre à ces questions ! Envoyez-moi un MP avant la parution de la VIP de décembre et remportez 2 mornilles par bonne réponse.
 

J'ai été deux fois arbitre et une fois capitaine de Serpentard. Qui suis-je ?
Réponse donnée par : Lucy

J'étais la capitaine qui a remporté la Coupe de Quidditch durant la période de décembre 2009 à janvier 2010. Qui suis-je ?
Réponse donnée par : Drayryfore

Quel est le cri de guerre de notre Maison ?
Réponse donnée par : Drayryfore

Pour la Cd4M d'été en 2017, j'ai reçu le titre de Doigts de Fée.
Réponse donnée par : Opale

Pour la Cd4M d'été en 2017, j'ai reçu le titre de Bourreau de Gorgovitch.
Réponse donnée par : Lucy

Équipée de mes pals, j'ai longtemps été Poursuiveuse. Qui suis-je ?
Réponse donnée par : Opale

Dernière capitaine en date, mon pseudo apporte de la lumière. Qui suis-je ?
Réponse donnée par : Lucy

Pendant les heures de loisir où je ne distribuais pas ma morve, je jouais en tant que gardienne. Qui suis-je ?
Réponse donnée par : Junkie

Joueuse de talent, déesse du vif, j'ai été capitaine du 20/06/2015 au 13/09/2016. Qui suis-je ?
Réponse donnée par : Lucy

J'ai été capitaine du 26/07/2017 au 29/01/2018. Qui suis-je ?
Réponse donnée par : Katalina


Oui, les personnes présentes à la soirée, je vous vois venir. Vous pouvez vous aussi participer, mais selon quelques conditions : si vous aviez trouvé la réponse, et avez donc déjà été récompensé pour une question, elle ne vous rapportera pas de point. Les autres questions vous rapporteront 1 mornille.

 

 

 

 

Serpeauté

Bienvenue chez Serpeauté, le salon d’Ahlem et Lume pour vous en mettre plein la mue !

A la demande générale, nous avons décidé de nous concentrer sur l’hygiène dentaire. Accrochez-vous à vos manches à balais, on va foncer dare-dare dans les préjugés les plus débiles du monde autour de vos dents.



1 – Les dents jaunes, c’est sale


Tout d’abord, sachez qu’avoir les dents un peu jaunes, ce n’est pas forcément un signe de mauvaise hygiène.

Il est possible que les taches jaunes que vous remarquez sur vos dents soient effectivement de la plaque dentaire : elle se dépose généralement sur le bord inférieur des dents, près des gencives. Dans ce cas, en insistant sur ces zones au brossage, vous devriez voir une amélioration. Mais il se peut aussi que vos dents soient devenues un peu jaunes à force de consommer des aliments qui teintent l’émail, comme le café, le thé, des sodas, voire même le curry ou des épices de ce genre si l’émail est abimé.

Si vous craignez de sourire de peur de passer pour quelqu’un de peu soigné, n’hésitez pas à demander des conseils à un ou une médicomage dont la dentition est la spécialité. Ces personnes seront ravies de vous conseiller dans votre brossage si elles ne sont pas des êtres sans cœur. Et si elles le sont, ma foi, vous avez notre autorisation pour partir sur-le-champ, parce qu’on n’est pas venu ici pour souffrir.
 


2 – Plus j’appuie, mieux c’est


Parfois, quand on regarde les gens se brosser les dents, on a l’impression d’assister à un match de Quidditch assez musclé. Or vos dents ne sont pas des cognards, loin s’en faut.

Privilégiez des brosses à dents douces. Si vous avez des brosses à dents enchantées, vous pouvez trouver un large choix de têtes, dont il faut TOUJOURS privilégier les plus douces. Pensez aussi à changer régulièrement de brosse à dents ou de tête de brosse à dents : elles sont plus efficaces quant elles ne donnent pas l’impression d’avoir servi à coiffer le saule cogneur pendant 3 mois.

De même, préférez les dentifrices ne contenant pas d’acide sulfurique, ou de petites billes ridicules qui ne servent qu’à polluer l’eau que vous renvoyez dans les égouts (et on ferme le robinet quand on se brosse les dents !).

N’appuyez pas trop fort. Insistez cependant sur les endroits où vous avez tendance à remarquer de la plaque dentaire : la face arrière des dents, le haut des canines…

Si votre brossage ne vous satisfait pas, vous pouvez aussi utiliser du fil dentaire, voire une petite brossette interdentaire une fois par jour. Votre médicomage préféré pourra d’ailleurs vous en donner ou au moins vous en conseiller.



3 – Les dents saines sont parfaitement blanches


Vous avez sans doute remarqué diverses réclames qui vous présentent des personnes aux dents si blanches et lumineuses qu’elles pourraient presque lire dans le noir avec pour seule aide leur dentition magique.

Ces gens n’existent pas. Point.

Leurs dents sont retouchées. Les personnages américains dont vous adorez suivre les exploits ainsi que les dents parfaitement alignées et anormalement blanches ont souvent caché leur véritable dentition derrière des facettes (sortes de petit cache que l’on dépose sur la dent véritable) ou subi toute une ribambelle de traitements contraignants pour en arriver à ce résultat. Sans compter l’investissement ridicule que cela représente. Bref : ne vous comparez pas à ces gens-là, vous vous faites du mal.



4 – Je me décape les dents avec de l’acide et ça marche très bien !


Si vous utilisez des produits trop abrasifs, vous risquez de vous infliger des micro-blessures, de dissoudre votre émail, d’abimer votre gencive, de déchausser vos dents, de perdre l’être aimé et d’être sélectionné pour participer au Magenmagot.

Contentez-vous donc de produits les plus naturels et doux possibles. Votre bouche est un nid à bactéries, et c’est bien normal : elles vous servent à tout un tas de choses tout à fait légitimes, et sont parfaitement inoffensives. Inutile de subir un traitement de repousse dentaire à Ste Mangouste juste parce que vous avez dissous vos crocs à force de “soins” disproportionnés.

Les bactéries contenues dans votre bouche sentent un peu, c’est vrai, mais au moins ça veut dire qu’elles fonctionnent (tiens, ça me rappelle quelque chose…). Si vous craignez de décimer votre entourage en ouvrant la bouche, interrogez votre médicomage. Peut-être y a-t-il quelque chose d’anormal ? Peut-être peut-on vous conseiller pour calmer cette haleine ? ou peut-être que tout va bien.

Rassurez-vous, personne ne vit collé à votre bouche pour vérifier que vous sentez constamment la menthe. D’ailleurs, vous vous rendez sans doute compte que l’agréable sensation de fraicheur qui suit le brossage mentholé disparaît avec le temps. Normal : les bactéries travaillent. Personne ne va mourir pour autant.

Au placard, donc, les bains de bouche (qui ne sont nécessaire que suite à des soins dentaires spécifiques, comme des opérations et peuvent, à long terme, teinter vos dents) et les dentifrices extra-blancheur qui vous refileront plus de cochonneries que de bienfaits.
 


5 – J’ai des bagues, quand ils vont me les retirer j’aurais les dents toutes blanches !


Hélas, mon enfant, les bactéries de ta bouche n’ont jamais cessé de fonctionner durant ton traitement. Elles se sont glissées partout (je suis persuadée d’en avoir vues dans mon livre de potion pas plus tard qu’hier)… y compris dans le minuscule interstice entre tes bagues et tes dents. Attends-toi donc à te retrouver avec un peu de jaune sur tes dents pourtant si bien brossées !

Profitons-en pour vous conseiller quant à l’hygiène dentaire quant on porte un de ces appareils métalliques visant à redresser vos dents. On commence tout de suite en vous disant qu’on s’en fout. Non c’est pas le truc le plus gracieux au monde. Oui tous ceux et toutes celles qui vous disent que c’est très beau vous mentent. C’est même pas que c’est pas moche, juste : on s’en ballec mon chat. Inutile donc de complexer, de t’empêcher de sourire ou quoi. Y a que les cons – et toi, m’enfin j’espère que tu n’es pas les deux… – qui y feront attention.

Juste, essaie autant que possible de passer un petit coup de brosse entre les repas, au moins sur le haut des bagues. Je sais, c’est pas évident, les toilettes de Poudlard sont hyper crades et tes potes hyper relous, néanmoins tes bagues ont tendance à faire des réserves de nourriture, et c’est pas ragoûtant. Il n’est même pas nécessaire de sortir le dentifrice ou ta brosse à dent enchantée, ton fil dentaire et tout le tintouin. Un cure-dent ou une brosse à dent manuelle passée là où la nourriture se niche suffiront à te rendre un sourire net et joyeux.


Nous savons qu’il est difficile de changer ses habitudes en matière d’hygiène dentaire. Passer d’un dentifrice fraîcheur des pains hyper chimique à une pâte plus naturelle un peu moins mentholée peut donner l’impression que l’on est moins propre. C’est une erreur. Une erreur que les industriels adorent que nous fassions.

Lâchez prise mes enfants. Respirez. Et si vraiment, vous puez de la gueule, expirez sur Stéphanie, ça lui fera plaisir.

 

 

Les forces obscures, ou pourquoi les épouser.

ET BIM T'ES MORT ! Nan c'est vrai, j'suis trop badass de la mort que mon personnage il transpire la noirceur avec son histoire plus triste que le vide dans le crâne de certains spécimens rares…

Ouais, vous avez reconnu 75 % des persos de Poudlard12... j'en pleurerai presque secrètement le soir… Mais avouons un truc : ils ont tout compris ces gens là. Ben oui. On peut rien leur dire sinon quoi on est méchants IRL, on juge leur façon de jouer les personnages qu'ils veulent, mais les gens, on a déjà assez d'une Camille Dubois qui dirige une Organisation de l'ombre que tout le monde connaît et qui a un horcruxe, stop vouloir dominer le monde, sinon, ça devient se le partager hein.

Mais bref, on s'écarte un peu de ce dont je voulais vous parler. Voyons ça d'un point de vue plus RPGique, mais en tant que Norne qui dirige le destin de nos sorciers et sorcières. Voyons en quoi les gentils ont tort.

Les "gentils" ont des scrupules, ils refuseront de laisser mourir un de leurs protégés et se jetteront dans les flammes pour retourner le sauver ; les bad guys eux, ils font cramer la baraque pour éviter d'avoir à surveiller les leçons. Ils se débarrassent d'un point mort.

Les méchants peuvent user et abuser de magie noire : on leur dit non, on meurt ; on les agresse pour un portefeuille, on meurt ; on veut les empêcher de torturer des chiots ou de dominer le monde, on meurt. Les gentils sont si barbants à vouloir garder une âme pure et user de magie rouge au lieu de magie noire… franchement… Et retournez voir vos cours si vous connaissez pas la différence.

Bon, au moins certains de ces RPGistes font l'effort de faire des personnages [i]gris[/i]. Certains, comme Opale Tal Moundine, veulent bien faire qu'importe le but, la fin justifiant les moyens. D'autres ont des personnages ne voulant pas mal finir, mais cédant à leurs émotions ou leurs pulsions intérieures (et non, je ne compte pas dedans les sorciers de onze ans qui affrontent des mangemorts dans le parc de l'école en provoquant en maelström ).

J'espère ainsi que vous comprendrez que ça suffit de vouloir un Monde Magique avec des personnages aux idéaux de bonté et de justice, faites comme tout le monde, et cédez au côté obscur pour qu'enfin ils soient pleins de tyrans en puissance, ou en devenir.

 

 

 

 

 

Le titre est à demander en MP

Que serait la VIP sans les secrets et le drama p12ien ? Sans doute un journal aussi médi... aussi passable que les autres journaux de maison. Et par Merlin le mois d'octobre a été rempli de drama dont je ne parlerai pas dans cet article, laissant cette joie à des chroniqueurs plus concernés que moi. Car oui, là où des gens voient un drama inutile ou croustillant, d'autres comme moi voient surtout la façon de résoudre la plupart des litiges p12iens qui viennent à éclater.

Le mot d'ordre est le privé. Si vous avez un problème, contactez la personne en privé. Une erreur ? Contactez la personne en privé. Une remarque ? Contactez la personne en privé, mais surtout n'osez pas poster en public sans quoi vous serez sans aucun doute la personne la plus relou de l'histoire de p12. À croire que les topics sont inutiles tant les MP sont exigés. Je ne blâmerai pas les partisans du « tout par MP », après tout il est normal que des gens n'ayant rien à se reprocher veuillent passer par des échanges privés que peu verront. Enfin on m'a toujours appris l'inverse, mais je suppose que la logique se tient. Et même si elle ne tenait pas, je n'oserai certainement pas tenir un discours contre la majorité sous peine de voir une cascade de personne me contester en public que je ne devrais pas contester en public. Non cher lecteur, il n'y a aucun ironie dans la phrase précédente. Vous imaginez bien que les partisans de la paix et de la bonne entente n'irait jamais en bande bâillonner les quelques contestataires avec des messages parfois aussi virulents que ce qu'ils criquent. L'hôpital et la charité se portent à merveille.

Ici je ne parle pas tant de Carrie dans le topic du Magenmagot qui n'a pas eu tort de mettre fin à des échanges parfois limites des deux côtés, cela s'explique assez facilement. En réalité, c'est plus l'accumulation, tant par le CA et d'autres membres du personnel de la norme du MP qui fait qu'il est de plus en plus dérisoire de voir chaque intervention invitant à plus de discrétion. D'autant plus que certains partisans des conflits par hiboux interposés étaient aussi les premiers à défendre un topic comme « Lettre à » afin que chacun puisse s'exprimer. Il est facile de voir le paradoxe : Parle tant que c'est gentil. Vous pourrez féliciter dans n'importe quel topic son auteur, votre poste y aura sa place, en revanche, critiquez le topic et là vous devrez passer par un hiboux recommandé. Certains s'étonneront après que l'on parle de censure, qui pour eux est l'interdiction simple de s'exprimer. Il est vrai que dans un système où c'est le personnel critiqué qui peut mettre fin à une conversation sous peine de sanctions, d'avertissements, de blâmes ou d'autres conséquences joyeuse, on est libre de s'exprimer. Mes cours d'Histoire et de Français ont dû mentir sur la notion de censure.

Certes, ce que l'on dit par hiboux peut être dit par MP. Cela nul le contestera. De ce fait il est facile de comprendre l'inquiétude de certains face aux conflits publics dégradant parfois l'ambiance, relativisant leur attachement à la liberté d'expression des autres. Je serai le premier à donner raison à ces moralisateurs, mais encore faut-il que la politique du MP fonctionne. Il est toujours risible de voir un membre dire que si on a un problème on peut le contacter par MP. Oui on peut, mais ils oublient de dire que le MP n'est pas forcément une ouverture au dialogue où la personne se permet de remettre violemment d'autre à leur place en leur faisant comprendre qui décide. Et encore, ça c'est si vous avez le droit à une réponse. Dans certains cas ils vous diront qu'ils prennent bien en compte votre point de vu et comprennent les raisons du litiges et ne répondent tout simplement pas. Cela montre bien la décision de ces personnes, mais il est toujours plus agréable de l'avoir, du moins quand on prétend avoir un site humain où le dialogue est si important.

Face à l'absence de réponse ou de dialogue par MP on ne peut pas s'offusquer que certains prennent des initiatives publiques. Quand rien ne change quand on passe par MP, on note facilement les réactions plus rapide quand on passe par un topic. Si j'étais mauvaise langue je dirai que le goût de certains pour les apparences est tel qu'ils sont obligés d'étouffer tout scandale, non pas pour la bonne ambiance, mais pour l'image qu'ils ont de la communauté : Aseptisée. Et ne croyez pas que je parle ici principalement du personnel, loin de là. Le meilleur exemple est l'association TGP, l'association en charge du site, dont l’opacité est telle que je ne m'étonne pas de leur besoin d'en faire la publicité dès qu'ils le peuvent, car c'est bien cette association qui a été au centre d'une certaine polémique en octobre/novembre.

Cette association mériterait une article à elle seule tant il y aurait des choses à redire, mais pour ce qui nous intéresse il suffira de noter que ce sont les mêmes personne prônant le calme et la discrétion qui sont à leur tête, ce qui explique aussi certains virages qu'a pris le site. Oubliant ainsi que même si légalement ils en sont propriétaires, c'est bien la communauté qui la compose qui le fait vivre et qu'à ce titre bâillonner certaines critiques est très mal venu. Par ailleurs, ils sont les seuls responsables de ces conflits car c'est bien l'absence de transparence dans la gestion de tout litige, que ce soit magenmagot, personnel (géré par le CA et non TGP, même si les membres du CA sont dans leur majorité membre de TGP) ou autre qui créé ce mouvement de contestation face à des décisions qui font poser des questions dont ils refusent de donner publiquement les réponses. Ils confondent transparence et lynchage public, à croire qu'il faudrait voter l'acquisition d'un dictionnaire à la prochaine AG.

Je conclurai cet article par une simple remarque. Si on arrêtait de cacher la poussière sous le tapis en privé, certains ne seraient pas obligés de le laver en public.

 

 

 

 

Père Salazar, raconte-nous une histoire

Il fut un temps, sur une île non loin de l'actuelle Grèce, vivait une sorcière. Une sorcière d'une beauté sans pareille à tel point que tous cherchaient à la charmer, la conquérir. Ce comportement, des plus dégoutant, n'était pas du goût de la magicienne qui se coupa du monde, usant de nombreux sorts pour s'offrir le luxe de la solitude.

Isolée sur son île depuis de nombreuses années maintenant, sa beauté resta cependant épargnée, mais voilà qu'elle se languissait de la compagnie masculine. L'amour lui manquait et elle sentait d'ores et déjà son coeur s'assécher. C'était là sans compter sur l'intervention des dieux que les moldus vénéraient. Un bateau, à l'équipage des plus masculins, acosta. Se remémorant les arts de vivre et de la table, elle accueilla alors ces invités surprises dans son palais que ses connaissances occultes lui permirent de bâtir sans efforts.

Alors qu'alcool et nourriture foisonnaient sur la table, Circé sentit cette force en elle, ce désir, disparaître petit à petit alors que les hommes autour de la table s'empiffraient, voulant se repaître après des jours de disettes sur les eaux. Les yeux de la femme, ceux-là même qui étaient pleins de bonheur et retrouvant cette compagnie inespérée, tombaient maintenant sur des mentons velus dégoulinants de sauce. Une mine de dégoût se dessina sur le visage de la mage.

S'éclipsant, la sorcière se rendit dans un patio faiblement éclairé par des rayons de lune fugaces, jouant à travers de sombres nuages. Observant la course d'un nénuphar sur une étendue d'eau artificielle, elle eut soudainement le souffle coupée quand une main rugueuse se posa sur son épaule. Un souffle chaud caressa sa nuque.

Ce souffle fut rapidement accompagné de quelques mots barbares, quelques mots salaces et des plus crus. La sorcière usant des bonnes manières avec lesquelles elle avait été élevées, refusa ces avances, mais rapidement, d'autres mains rugueuses surgirent des ombres. L'équipage, qui avait su vanter ses actes héroïques, avait fini son repas. La panique gagna l'esprit de la mage qui sentit dans son coeur des picotements, et sur sa robe, des mains indélicates. Ils étaient plus nombreux, plus forts… et plus ivres de vin et de désir. Forte de ses charmes et de sa ruse, la sorcière repoussa délicatement le chef du groupe, avant de faire une proposition qu'ils ne pouvaient refuser.

Faisant apparaître une nouvelle cruche, de Cycéon cette fois, et sous prétexte d'aller se préparer, se rendit dans sa chambre. De cette dernière, elle ressortir armée d'une baguette. Le mélange de vin et de gruaux terminé par les hommes, ces derniers reprirent leur pensées lubriques, dégoûtant toujours plus la femme qui se remémora pourquoi s'être rendue sur cette île déserte de toute trace humaine.

Alors qu'un premier se jetait sur elle, voulant certainement la plaquer au sol, une volée d'éclairs dorés vinrent perturber la nuit, avant qu'un silence pesant ne reprenne le dessus. Circé était dressée, seule, toujours entourée de porcs, la seule différence était que maintenant, leur queue était dite "en tire-bouchon".

Aujourd'hui, les moldus content l'histoire d'une femme-sorcière ayant maudit un équipage avant de leur rendre leur liberté. Parmi eux un certain Ulysse. Mais les moldus n'ont jamais su distinguer mythes et réalité…

 

 

 

 

Survivre à une apocalypse

Vous ne vous êtes jamais demandé ce que vous feriez en cas d'apocalypse ? Peut-être que le réchauffement climatique nous tuera tous, ou peut-être qu'une créature non vegan, autrement appelée un zombie, le fera. Nous penchons tout de même sur la deuxième option et pour ce cas de figure, nous allons vous montrer qu'il est possible de survivre. Enfin, même si on aimerait en voir mourir certains.


C'est la BASE, bien choisir la personne avec qui tu vas devoir vivre, ou plutôt survivre, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien d'humain dans ce monde car ça sera le dernier visage que tu risques de voir. Prend une personne dont tu es sûre, quelqu'un qui ne te lâchera pas à la moindre petite goutte de sang et qui ne s'évanouira pas s'il doit te couper le bras infecté pour te sauver la vie, ça c'est important.


En situation de crise, tu as plusieurs types de personne et il te faut très vite les reconnaître pour pouvoir les embarquer avec toi. Ne prends pas celui qui va te mettre en danger pour un ongle cassé ou parce qu'il a perdu son bracelet fétiche. Certains vont se découvrir des qualités de leader, ou de personne robuste, alors que d'autres vont s'effondrer devant une petite coupure. Pour survivre longtemps dans la nature, il va falloir choisir soigneusement tes compagnons de route.

Ni ta mère, ton père, tes frères, tes cousines et tes meilleurs amis ne sont des bons compagnons de route. Il te faudra abandonner les gens que tu aimes si tu veux survivre. Pourquoi ? Parce que si par malheur ils se font mordre ou infecter, tu auras réellement du mal à les tuer et la seule envie qu'ils auront c'est de te transformer en tartare les tripes à l'air.


Tu connais le jeu "Le roi du silence"? Essaye et tu verras qu'il vaut mieux se taire et ne faire aucun bruit pour survivre. Donc soit Stéphanie la ferme, soit vous faites en sorte qu'elle la ferme.


Et par kit de survie, on entend bien sûr : bandages ; couteaux ; alcool à 90° (insistez fortement sur ce point lorsque vous préparez votre paquetage) ; fil et aiguilles, et, enfin lampes et piles. Pour les vêtements, vous trouverez ça, pour les refuges, vous trouverez ça et, enfin, pour la nourriture, les grands groupes ont eu la sublime idée de faire des cassoulets en boîte qui ne seront pas périmés même en 2050. Non Stéphanie, il n'y aura pas de set de manucures, ni de palettes de maquillage. Les monstres se moquent de toi Stéphanie.


Ah bah oui, on peut pas et vouloir rester avec Aidan-zombie pour débattre du bien fondé de ce mouvement anthropophage, et dévaliser Sephora avec Stéphanie. Là, il va falloir faire un choix, car en plus, je crois bien qu'Aileen et Archie s'enfuient avec le camion…


On va pas se mentir, on va faire comme si on les acceptait au début, uniquement pour s'en débarrasser en quelques heures et qu'ils terminent en casse-croûtes pour rôdeurs affamés. Ils ne sont là que pour divertir la horde qui approche et qui vous permettront de fuir sans perdre une jambe ou un bras. C'est un peu la chair à canon, Bernard, viens par là.


Il est connu que les zombies ne se tuent qu'en visant la tête. A la limite, on peux les ralentir et les handicaper en leur explosant les rotules, mais ça servira à rien, ils continueront de remuer et de geindre péniblement. Donc oui, faudra apprendre à viser la tête pour répandre leur semblant de cervelle sur la pelouse. Stéphanie, viens par là et ne bouge pas.

Vous l'avez compris, en cas d'invasion de zombies, porter un masque et un tuba, bien travailler sa cardio, ne faire confiance à personne, avoir une pelle à portée de main car c'est plus efficace qu'une arme à feu surtout quand on ne sait pas tirer et surtout, avoir un sac prêt à partir sous la main !

 

 

 

 

 


Magenmagot : d'une cour de justice à la cour des marionnettistes

Le Magenmagot… Pour ceux qui ne le savent pas, dans Harry Potter c’est le tribunal magique devant lequel comparaît Harry lors de sa cinquième année. On voit alors dans le livre que ce tribunal n’est en réalité qu’une parodie de justice à la solde du Ministère. Ce qui correspond assez au Magenmagot sur Poudlard12 (je précise que c’est une figure humoristique, ce qui casse l’humour, mais administration oblige).

Il y a toutefois une différence avec son homologue P12ien, le Magenmagot d’Harry Potter obéit à des lois, si bien que Dumbledore peut défendre Harry face à une injustice, qui allait être validée par cette parodie de justice. Ce qui n’est pas le cas sur le site. Et pour cause, dans un climat de contestation de décisions parfois arbitraires (je parle ici du passé, je me garde bien de juger les décisions présentes, je tiens trop à mon grade) qui confondaient souvent modération et censures (encore une fois je ne parle que du passé).

Géré par un membre P12ien, souvent du personnel, le magenmagot P12ien est anonyme en dehors de son dirigeant, qui est aujourd’hui Alysone. Si vous voulez contester une décision du Conseil d’Administration (Direction et Ministère) vous devez passer par cette institution. Institution qui prendra, dans la majorité des cas, le parti du Conseil d’Administration, même dans les cas les plus litigieux. Notez bien que je dis « dans la majorité des cas » par pure précaution, car je ne connais pas un cas où le Magenmagot a critiqué une décision du personnel.

Certains diront que c’est le signe de la sagesse du personnel dans sa prise de décision. Je vous avoue ne pas m’y être fortement intéressé, comme tout est anonyme et se fait en coulisse, c’est assez difficile de se tenir au courant. D’ailleurs le topic en lui-même est assez peu mis en valeur, histoire d’éviter de donner des idées de contestations, cette institution étant là pour faire bonne figure (encore une fois, ceci est une figure humoristique). Je ne connais donc que trois gérants du Magenmagot. Flora Delvos, Grace Asselhoven et Alysone Petrova.

On va faire simple, Flora Delvos c’était du temps de la direction de Bdragon. Membre contre toute forme de « méchanceté », toute critique était vue comme répréhensible. Sans compter ses nombreux liens, directs ou indirects, avec la direction. Grace Asselhoven, du temps aussi de Bdragon, souvent du côté de la direction dans ses décisions, nommée récemment par un ancien Directeur Adjoint pour le seconder comme Ministre Adjointe. Enfin, Alysone Petrova, « proche » de notre Ministre de la magie, Auror travaillant sous la direction d’Opale Tal Moundine (elle-même directrice adjointe). Il est impossible de tirer des conclusions avec ces seuls liens, loin de moi l’idée d’affirmer des choses dont personne, en dehors des concernés n’ont connaissance. Toutefois, il est à fait possible de s’interroger, toute proportion gardée, sur l’objectivité du Magenmagot si de tels liens ont joué un rôle au sein de cette institution.

Je ne parlerai même pas des membres, on sait tout simplement qu’ils se portent volontaire en MP. Je me demande combien se portent volontaires et comment est fait le tirage au sort de ces membres. Car il ne faut pas oublier que pour se porter volontaire, il faut avoir connaissance du Magenmagot et avoir plus de 1000 messages. Autant dire que ça ne court pas les rues et que je ne serai pas étonné de voir des compositions du Magenmagot composées d’amis de son dirigeant. J’espère me tromper, mais la décision de le faire anonymement rend difficile de croire à d’autres hypothèses. Je comprends l’anonymat qui empêche des pressions (même si, à ce compte-là, autant faire un PNJ et éviter de montrer qui est le dirigeant du Magenmagot), mais cela permet aussi de faire glisser la poussière sous le tapis. Par ailleurs on ne connaît même pas les règles de celui-ci. Y en a-t-il seulement ? Si un membre X a demandé le renvoi (directement ou non) d’un membre Z et que ce membre Z fait appel alors que X fait partie du Mangemagot, X a-t-il le droit de siéger ? Si oui, c’est assez dommage.

Bref, vous l’aurez compris chers lecteurs, je n’irai pas faire de procès d’intentions du Magenmagot, mais vu de loin, avec tous ces bruits de couloirs, ce n’est guère reluisant. Ce qui devait être une aide aux membres qui parfois subissaient des abus de pouvoir ou maladresses du personnel s’est transformé en confirmation automatique des décisions du CA. On ne peut plus critiquer les décisions, il y a le Magenmagot, dirigé et sans doute composés de proches des membres dont les décisions sont contestées.

C’est pour cette raison que je suis satisfait de ne pas m’être lancé en droit. P12 et le Magenmagot ne m’auraient jamais permis de comprendre des notions aussi fondamentales et triviales que la séparation des pouvoirs ou encore le conflit d’intérêt.

 

 

Une victoire contre vent et marée

Ne vous en faites pas, cet article ne sera pas directement sur le parcours de notre noble équipe de Quidditch qui a gagné la Coupe pour la cinquième fois. Je pense que l'édition spéciale vous a suffit pour que je ne m'attarde pas plus sur tous les mérites et le déroulement de la compétition. Toutefois, un élément devait être souligné à la vue de tous, c'est le caractère combatif de notre équipe qui, malgré des conditions difficiles, a su affronter ses adversaires et l'emporter la tête haute. Comme quoi, Tack n'a pas tort quand il dit que le Serpentard n'est pas qu'un vilain rusé qui cherche à planter un coup dans le dos de son voisin.

Pour commencer, il faut bien comprendre que durant les matchs de qualifications, avant la finale, Serpentard était privé, en raison du calendrier notamment, de l'un de ses meilleurs éléments : Kindred. Sans cet attrapeur de génie, l'équipe a dû se battre avec une plus grande intensité. Car oui, malgré ce handicap plus que certain, l'équipe a joué tous ses matchs sans demander un report – ce détail a son importance.

De plus l'absence de la mise en place de PJS – pour ceux qui ne savent pas ce que c'est, c'est un en quelque sort un projet donnant un compte élève aux adultes pour qu'ils puissent notamment jouer au Quidditch – nous a privé d'un Oddven motivé et motivant prêt à montrer que malgré son appartenance à la Gazette, il restait un Serpentard qui se battait pour sa maison. Toutefois, cette absence de mise en place n'a pas empêché certaines équipes de faire jouer des adultes, comme Poufsouffle avec Marc Nissa qui a joué tous les matchs de la compétitions. Alors certes, Marc Nissa n'est pas le seul gradé adulte à avoir joué, suite à la réforme, bien des joueurs et des capitaines sont passés adultes. Toutefois, Marc c'est différent, il a postulé Veilleur avant la coupe et en sachant que son grade serait adulte. De plus on savait déjà que les PJS ne seraient jamais prêts pour le Quidditch. La cohérence, pour ne pas dire la dignité, aurait poussé à mettre ce dernier de côté, ce qui n'a pas été fait. Car là où les autres ont subit la réforme et pour qui l'absence de PJS est préjudiciable, Marc le savait parfaitement, comme Oddven ou d'autres adultes.

En d'autres termes, Serpentard partait avec quelques difficultés, son effectif réduit en raison du calendrier peu avantageux et de décisions ne profitant majoritairement qu'aux autres Maisons, ont rendu le début de Coupe assez compliqué. C'était sans compter la finale qui a bien failli donner un coup fatal à l'élan des nobles Serpentard. Une finale prévue à la base la semaine après la fin des phases de qualifications a été reportée deux semaines après. La raison ? Serdaigle n'avait pas assez de joueurs pour la finale. En d'autres termes, une équipe qui a participé à l'élaboration du calendrier n'était pas capable de respecter ses engagements et pour corriger le tir on a décidé de pénaliser Serpentard. Certes, nous étions sur une série de 4 victoires d'affilées – 5 à l'heure où j'écris cet article – mais ce n'était pas une raison pour nous tirer des balles dans le pied surtout quand ni notre capitaine ni les joueurs n'avaient voix au chapitre. Heureusement, on a pu participer à la décision du report, qui devait forcément se situer à une date où Ethan pouvait jouer. Car oui quand on dit que Serdaigle n'a pas assez de joueurs, cela veut souvent dire qu'ils n'ont pas Ethan, par contre Serpentard peut galérer à avoir une date qui convienne à ses joueurs vedettes ou même à ses joueurs tout court, cela semble moins important et moins préoccupant.

Pour finir cette liste, on pourra aussi noter le coup bas que Serdaigle a volontairement fait ou non contre Serpentard durant la finale. En début de match, alors qu'Ethan n'était pas encore là, comme par hasard, Matoutou, accuse Kindred de triche et d'anticipation - ce qui veut qu'il préparait les commandes en avance ce qui était interdit. Kindred, le joueur qui choppe le vif d'or niveau 9, maîtrise tous les postes, aurait besoin d'anticiper. D'où vient cette diffamation ? Je ne le sais toujours pas. En revanche, cette pause pour vérification qui a duré plus de 5 minutes – alors que la durée normale est de 3 minutes – qui n'a pas été comptabilisé sur les deux pauses qu'avaient le droit Serdaigle a permis à Ethan d'arriver et donner ainsi un avantage dans ce match. Je comprends les efforts pour lutter contre la triche au Quidditch, mais la diffamation est un fléau tout aussi grave.

Certes, le ton de cet article est assez sarcastique, mais loin de moi l'idée d'accuser d'un quelconque favoritisme. Ce sont des hasards qui ont fait que notre Maison, reconnue et redoutée par tout le monde du Quidditch s'est retrouvée désavantagée dans la plupart des décisions. Heureusement, le hasard fait bien les choses, car cela ne rend la victoire que plus belle.

 

 

 

Black&White

Si on m'avait dit en m'inscrivant sur P12 que je devrai choisir entre magie blanche et magie noire, sans doute aurais-je coché la première case. Après tout, il peut être fort intéressant de jouer un personnage pur, et dont l'âme n'est pas souillée par la magie noire. Cependant, force est de constater que de nombreux joueurs auraient choisi le côté sombre, ce ne sont pas les mages noirs qui manquent sur le site. Vous ne me croyez pas ? Vraiment ? Je vais vous aider...

Saviez-vous que l'actuelle Cheffe des Aurors et Ministre Adjointe est l'une des plus grandes mages noires du site ? Si elle utilise cette magie afin de tuer les personnes l'utilisant, elle n'en reste pas moins une meurtrière qui n'hésite pas à user de sombres sortilèges, et même d'armes blanche. Quel sorcier compétent se bat avec une arme blanche de nos jours, sinon ceux qui se vouent à des pratiques interdites ? Entre meurtres, père maudit, sacrifices et voyages douteux, Opale Tal Moundine est à n'en pas douter une dangereuse sorcière. Et l'ironie, c'est qu'elle dirige presque le monde magique.

Saviez-vous que notre regretté Ministre est, lui aussi, un sorcier des plus terribles ? Adrian Mander a bien des défauts. Le pire est certainement son utilisation fréquente de magie sombre. Comment pensez-vous qu'un homme de la sorte puisse atterrir à la tête du gouvernement ? En créant un complot contre l'ancien Ministre pour le faire tuer par l'un de ses alliés. Personne d'autre qu'un mage noir ne pourrait avoir de raisonnement aussi tordu et machiavélique.

Saviez-vous que votre formatrice de PSS n'est pas très nette ? Il paraît qu'il ressort plus de blessés que de formés de son antre... À vérifier ! Ce qui est certain, cependant, c'est que Camille Dubois plonge dans l'obscurité depuis des années. Disciple d'Opale, elle a déjà plusieurs meurtres sanglants à son actif et même, dit-on, un horcruxe bien caché. Il est vrai qu'après la mort étrange de son jeune frère et celle, pas plus expliquée, de sa mère, la formatrice n'avait plus grand chose à quoi se raccrocher. Sinon une organisation étrange et meurtrière dont elle est à la tête. Pas très réjouissant.

Saviez-vous que votre ancien...beaucoup de choses. Connaissez-vous Jesse Riders ? Il paraît que depuis quelques années il se fait appeler Vesper. Les anciens diront oui. Les amoureux du RPG aussi. Les autres auront peut-être entendu son nom, sans plus. Pourtant, Jesse fut l'un des premiers mages noirs RPGiques du site. Après lui, beaucoup d'autres ont suivi. J'en ai nommé trois plus hauts. Ceux-ci sont d'actualité. Mais il y en a eu d'autres avant eux, il y en aura d'autres après eux, il y en a très certainement en même temps qu'eux. Nous ne pouvons qu'espérer qu'à travers cet amas de noirceur, la magie blanche subsiste.

Alors, saviez-vous qu'autant de grands noms de ce monde trempaient dans de sombres affaires ?

 

 

 

Les rumeurs de Dagger

 

 

 

Acidité dans les cachots

Vous ne connaissez pas cette période où vous sentez que la moindre petite chose va virer au drame ou au meurtre ? Si la réponse est non, estimez vous chanceux.

Pour certains d'entre nous, cette période est propice à avoir un taux d'acidité qui grimpe en flèche. Pourquoi ? Parce que c'est quelque chose qui parfois s'inscrit dans la durée à force de voir, lire et même entendre les mêmes choses qui finissent par être agaçantes au maximum. Ou c'est simplement la mauvaise humeur qui a besoin de s'exprimer.

Les remarques, elles sont parfois très subtiles, de façon à ce que la personne ne les comprennent même pas et passe à côté de cela. Moins légères, certaines seront adoucies par l'auteur en disant qu'il ne s'agit là que de propos maladroits et pourtant ce n'est réellement le cas. Mais oui Stephanie, une fille peut être un représentant chez les Mister. Les lourdes, celles auxquelles ont a envie de répondre avec tellement de rage qu'il faut parfois quelqu'un pour nous empêcher de le faire. Tes choupinets vont t'envoyer directement en enfer Bernard.

Par ailleurs, notre taux d'acidité a tendance à augmenter selon qui s'adresse à nous ou qui nous vise. Prenez en exemple le Gryffondor qui crie sur tous les toits que les Serpentard ne sont que de gros vilains méchants mais qui vient tout de même à la cave pour nous donner des surnoms tellement ridicules que l'envie de meurtre est à son maximum. Armez-vous de patience nous dit-on. Devrions-nous accepter d'être vus comme des bisounours qui ne répliquent pas ? Laissez votre acidité sortir, laissez la pénétrer votre esprit et faire sortir toute la ruse qui est en vous. D'ailleurs, on me dit dans l'oreillette qu'il a fini par fuir. D'ailleurs, il serait le seul à avoir pris la fuite, aucun Poufsouffle n'a été maltraité et persécuté, la preuve que nous ne sommes pas si vilains.

Un autre exemple où l'acidité n'est que le début d'une véritable guerre intérieure pour éviter de commettre un meurtre de masse : les réflexions stupides. Le moindre petit post peut devenir un véritable déclic pour réveiller le tueur sanguinaire qui est en chacun de nous. Il suffit de voir les copier/coller que vous avez dû apercevoir un peu partout dans le château ces derniers temps à cause de l'animation d'Halloween dans les bureaux. D'une part, c'est un peu trop facile, d'autre part, ça donne envie de vous torturer lentement. De même que les remarques sur le peu d'animations, certains devraient se remettre en question vu les nombreuses activités proposées, ils prennent le risque de finir en morceaux.

Ne retenez pas votre acidité, chers Serpentard, c'est elle qui vous mène parfois à obtenir ce que vous désirez le plus. Quand aux petits lutins qui cherchent, ne vous étonnez pas de vous prendre un retour de bâton un jour, l'acidité règne en maître dans nos cachots.

 

 

 

Arrête de forcer sur l'hydromel !

Top de la rédac

Ce mois-ci, nous nous retrouvons encore une fois, ensemble, pour un nouveau Top de la Rédac, seriez-vous capable de définir le thème ?

Jerome travaillait au cirque Haly avant d'avoir assassiné sa mère. Après avoir été sorti de l'asile d'Arkham par Galavan, Jerome se voit offrir une chance de mettre la ville a feu et à sang. Donc le mec, il tue sa mère, il finit dans un hospice et on le libère oklm. Le mec se greffe des morceaux de peau sur son visage, il se coupe la bouche pour avoir un sourire plus long. Les gens pensent que Jérôme et Jérémiah(son frère) sont l'incarnation du Joker, pour leur ressemblance. Mais dans Gotham, Le Joker ne s'arrête pas à une personne ou deux, c'est une idéologie, qui vie à travers le Culte de Jérôme et Jeremiah et même peut-être un troisième successeur aux Valeska ou encore un quatrième.

Ne commencez pas à râler sales cracmols, je sais qu'il ne s'agit pas d'un personnage, mais il était impossible de passer à côté de cette… personne ? Comment ne pas craindre cet homme qui, certes possède un talent et une imagination incontestable voire spectaculaire, mais est des plus stressant. Oui, stressant. Si ce n'est de la peur qu'il me fait ressentir, il s'agit là d'une véritable dose de stress ambulante, cet homme qui, de par sa plume, crée une atmosphère à la fois surnaturel et si réelle, englobante. Son esprit semble sonder les peurs humaines pour en retirer le plus angoissant, sans la traduire comme notre monde nous a appris à les prévoir. Oui, il s'agit peut-être d'une vraie personne, mais elle se confond tant dans ses œuvres, qu'il en est devenu indissociable. Il a pour moi sa place dans ce top de l'angoisse.


Rien à dire, regardez ses mains et son visage.

La vie de ma reum que Casimir, il me fait grave flipper. Déjà, c'est un extra-terrestre orange, il ne part pas avec un avantage. Ensuite, il a un intérêt un peu trop poussé pour les petits enfants, y a moyen que ce soit le père spirituel d'Emile Louis. Et puis, sa voix est insupportable, ça me hérisse le poil. Bref, si un jour vous me voyez en contact avec Casimir, vous me verrez sûrement en train de pleurer. A ne pas confondre avec Casmir, c'est aussi un extra-terrestre, mais lui n'est pas orange. Par contre, son goût pour les petits enfants, je peux pas vous confirmer.

OUI ! Il s'agit bien de personnages de films d'horreur qui sont assez flippants pour certains. Nous espérons que vous avez apprécié et n'hésitez pas à nous transmettre des idées que vous aimeriez voir !

                                  

 

 

Publicité de la Salle Commune

 

 

- page 1 de 57